TEST: 2237

Il a créé la toute première auberge de jeunesse de Polynésie Française

Par Pacific Ventury | Publié le 24/01/2022 à 02:46 | Mis à jour le 15/03/2022 à 03:27
Photo : Maui Shan a ouvert la première et unique auberge de jeunesse de Polynésie Française
Maui Shan en randonnée

Transformé par son voyage autour du monde et passionné de rencontres et d'échanges avec des gens du monde entier, Maui Shan a ouvert la première et unique auberge de jeunesse de Polynésie Française. 

Après plusieurs années à développer ce concept innovant, il a su trouver sa place dans le marché local et offrir avec le Mahana Lodge un produit de qualité pour celles et ceux qui apprécient de voyager avec leur sac à dos dans l'archipel. 

Aventures après aventures, que ce soit en Amérique du Sud, en Asie ou en Nouvelle-Zélande... Maui Shan s'est confié aux Pacific Buzz et nous parle aujourd'hui de sa grande aventure dans l'entrepreneuriat. 

 

 

À propos de Pacific Ventury 

Pacific Ventury a été créée début 2015 avec pour mission d'accompagner les organisations (et les individus) à comprendre le monde d'aujourd'hui et les challenges humains de demain. En accompagnant les organisations dans le changement et en les aidant à comprendre la complexité de notre monde et de l'humain, Pacific Ventury vous aidera à développer un leadership intentionnel, ouvert et impactant. Leurs services en français et en anglais sont disponibles à l'international mais principalement focalisés sur l'Asie et le Pacifique.

 

Vous pouvez contacter Pacific Ventury en cliquant directement sur ce lien

 

Logo Pacific Ventury

Pacific Ventury

Nous accompagnons les organisations dans le changement pour mieux comprendre la complexité du monde d'aujourd'hui. Nos services sont disponibles à l'international mais principalement focalisés sur la région Asie-Pacifique.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Auckland !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Nicolas Roger

Rédacteur en chef de l'éditon Auckland.

À lire sur votre édition locale