Édition internationale
Radio les français dans le monde
--:--
--:--
  • 0
  • 3

Coronavirus : « Il faut continuer à investir »

Philippe Meneut NZ servicesPhilippe Meneut NZ services
Philippe Meneut, directeur général de New Zealand Services, seule agence francophone spécialiste de l'investissement en Nouvelle-Zélande.
Écrit par Nicolas Roger
Publié le 19 mars 2020, mis à jour le 19 mars 2020

Évènements annulés, commerces fermés, ralentissement de la production… Le coronavirus ne cesse d'amplifier et paralyse le monde entier bouleversant sur son passage toute l'économie mondiale. En Nouvelle-Zélande, tandis que le gouvernement a pris des mesures inédites pour stopper la propagation du virus, la banque centrale a quant à elle annoncé une baisse historique de son taux directeur. Quels sont les impacts sur les placements financiers ? Faut-il continuer à investir ? Philippe Meneut, directeur général de New Zealand Services, la seule agence francophone spécialiste de l'investissement en Nouvelle-Zélande, répond à nos questions.

lepetitjournal.com : Quels sont les impacts du coronavirus sur les placements financiers ?

Philippe Meneut : C’est sans surprise que l’épidémie mondiale ébranle depuis plusieurs semaines les marchés financiers dans un climat d’incertitudes et de peurs. Les impacts financiers seront importants car ils touchent ou toucherons tous les secteurs d’activités avec à la clé des sociétés qui vont fermer et des personnes qui vont perdre leur travail. Dans l'incapacité de faire face à leurs obligations financières (remboursements de crédit, frais de scolarités, loyers…) cela aura évidemment un impact sur les placements financiers.

Suivant le pas de la Réserve Fédérale Américaine et de la Banque Centrale Australienne, la Banque Centrale Néo-Zélandaise (RBNZ) a décidé, dans une mesure d’urgence de réduire le « Official Cash Rate » (OCR) de 1% à 0.25%. Quelles en seront les conséquences ?

En conséquence directe, les taux de rémunération des comptes à termes offerts par les banques vont chuter. Si l’on prend l’exemple d’un compte à terme avec un taux de 2.70% et une inflation de 2%, cela implique un retour sur investissement proche de 0%.

Dans ce contexte, faut-il continuer à investir ? 

Oui il faut continuer à investir et privilégier la diversité sur ses investissements sur des biens existants ou des sociétés qui bénéficient de cette situation.

Vers quels types d'investissements faut-il s'orienter en temps de crise pour limiter les risques ?

Je pense que l’immobilier est un secteur qui reste un secteur refuge et qui, même si il y a une baisse temporaire, reviendra à sa valeur d’origine et augmentera aussi bien dans le résidentiel que dans le commercial.

 

Flash infos

    Pensez aussi à découvrir nos autres éditions

    © lepetitjournal.com 2024