TEST: 2237

"Thanks from Iso" : Accor Hotels s'expose au Parlement néo-zélandais

Par Felix Mouraille | Publié le 16/03/2021 à 21:50 | Mis à jour le 16/03/2021 à 21:57
Photo : ccor Hotels est le plus gros partenaire du gouvernement néo-zélandais en matière de centres d’isolement. Depuis mars, 70 000 Néo-Zélandais ont fait l'expérience d'un isolement géré de 14 jours dans des hôtels du pays avant de pouvoir rentrer chez eux.
Accor Hotels Nouvelle-Zélande Auckland Jacinda Ardern

Le groupe hotelier français s'est associée à la célèbre artiste Kiwi Ruby Jones pour capturer les émotions des travailleurs de première ligne et des clients en quarantaine. La campagne Thanks from Iso a remporté le label Beehive et s'expose désormais dans le centre des visiteurs du Parlement néo-zélandais. 

Accor Hotels est le plus gros partenaire du gouvernement néo-zélandais en matière de centres d’isolement. Depuis mars, 70 000 Néo-Zélandais ont fait l'expérience d'un isolement géré de 14 jours dans des hôtels du pays avant de pouvoir rentrer chez eux. 

Accor New Zealand s'est alors associée à Ruby Jones, une artiste néo-zélandaise de renommée mondiale, pour donner vie à leur expérience dans le cadre d'une résidence d'artiste intitulée "Thanks from Iso".

Les œuvres ont été affichées sur des panneaux numériques à fort impact près des hôtels de quarantaine. Comme des œuvres d'art, des sculptures, des poèmes et des lettres de remerciement rédigés par des personnes en situation d'isolement étaient alors exposées.

Ces oeuvres, qui ont attiré l'attention de Jacinda Ardern et du gouvernement néo-zélandais, se retrouvent désormais exposées au centre des visiteurs du Parlement jusqu'au 2 mai 2021.

 

 

Felix

Felix Mouraille

Étudiant en école de journalisme à l’ISCPA Lyon. Je suis un grand passionné de sport, de géopolitique et d’histoire.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Auckland !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Nicolas Roger

Rédacteur en chef de l'éditon Auckland.

À lire sur votre édition locale