Les V.I.E à disposition des entrepreneurs Français à l'étranger

Par Emile Brehant | Publié le 16/03/2021 à 09:58 | Mis à jour le 18/03/2021 à 10:55
entrepreneurs à l'étranger VIE France

Les entrepreneurs français à l’étranger (EFE) sont soumis aux règles du droit local. C'est-à-dire du pays dans lequel ils résident. En ce sens, il était jusqu'à présent impossible pour eux de recevoir quelconque soutien de la France dans leur activité. Mais fort heureusement, les choses commencent (enfin) à bouger... 

En effet, CCI France International et le CNCCEF (les Conseillers du Commerce Extérieur de la France) ont créé récemment la structure EFE International, permettant notamment aux entrepreneurs français à l’étranger de recevoir des Volontaires Internationaux en Entreprise (VIE). La volonté de mettre en place cette aide est née du rayonnement culturel qu'offrent ces entreprises "françaises" à l’étranger.

Un rayonnement qui participe ardemment à la diffusion du “soft power” français tout autour du globe, comme l’explique Alain Taieb, président d'EFE International : « Les EFE au sens large sont des entreprises fondées et/ou dirigées par un ou des Français. Elles font, pour nombre d’entre elles, partie du "soft power" français à l’étranger, en diffusant produits ou services d’origine française, ou en faisant la promotion de notre “french touch”. » explique ainsi M. Taieb.

Le sort d’innombrables entreprises françaises à l’étranger devrait donc prendre une autre tournure grâce à cette initiative, déjà adoubée par le Ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian. « On a eu l’approbation enthousiaste de Jean-Yves LE DRIAN, et Bercy a suivi également. En six mois, on a convaincu tout le monde. » a conclut  M. Taieb.

 

 

Emile Brehant Le Petit Journal Auckland

Emile Brehant

Étudiant en journalisme, je suis ravi de couvrir l’actualité néo-zélandaise pour nos expatriés français. Actuellement en France, j’espère pouvoir un jour venir voir de plus près ce pays à l’histoire et à la culture aussi passionnante qu’intrigante.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Auckland !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Nicolas Roger

Rédacteur en chef de l'édition Auckland.

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale