Nouvelle-Zélande : les banques prévoient une baisse de 20 % des prix des logements

Par Nicolas Roger | Publié le 23/05/2022 à 06:01 | Mis à jour le 23/05/2022 à 06:25
Photo : Les villes de Wellington et d'Auckland font parties des moins abordables au monde.
Property Auckland

Selon deux des plus grandes banques du pays, les prix de l'immobilier en Nouvelle-Zélande sont en passe de chuter de 20 % l'année prochaine ce qui représenterait la plus forte baisse depuis les années 1970.

La Nouvelle-Zélande connaît depuis des années un marché immobilier qui ne cesse d'augmenter à tel point que les villes de Wellington et d'Auckland font parties aujourd'hui des moins abordables au monde. Les taux d'accession à la propriété sont d'ailleurs en baisse dans toutes les tranches d'âge depuis le début des années 90 et en particulier chez les primo-accédant âgés de 20 à 30 ans.

Selon l'Institut de l'immobilier, le nombre de maisons vendues en avril 2022 a diminué de 30 % par rapport au mois précédent et, selon Westpac, les prix ont baissé de 1,1 % en avril, ce qui représenterait une baisse de 5 % par rapport aux sommets atteints en novembre.

Les baisses de prix et les augmentations de l'offre seront une bonne nouvelle pour les acheteurs potentiels, mais les récents acheteurs d'une première maison qui ont dépensé une somme importante pour un bien qui a perdu de la valeur pourraient avoir du mal à faire face aux paiements hypothécaires dans un contexte de hausse des taux d'intérêt et d'une augmentation du coût de la vie.

Deux des plus grandes banques du pays, Westpac et ASB, ont même tiré la sonnette d'alarme quant à une chute spectaculaire des prix des logements au cours de l'année prochaine, les économistes d'ASB citant les "trois grands méfaits du logement" comme étant la raison de la baisse des prix : le resserrement des conditions de crédit, la hausse des taux hypothécaires et l'augmentation de l'offre de nouveaux logements. Les taux d'intérêt pourraient alors doubler pour certains ménages. Si une baisse de 20 % semble importante, elle ne ferait toutefois que ramener les prix au niveau où ils se trouvaient au début de 2021 nuance Michael Gordon, Économiste en chef à la Westpac.

 

 

Nicolas Roger en plein discours

Nicolas Roger

Responsable des éditions Australie et Nouvelle-Zélande @ lepetitjournal.com I Co-fondateur @ KIWIFRENCH.co.nz
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Auckland !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Nicolas Roger

Rédacteur en chef de l'édition Auckland.

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale