La Nouvelle-Zélande a fait ses adieux au Prince Philip

Par Juliette Sbranna | Publié le 23/04/2021 à 17:45 | Mis à jour le 25/04/2021 à 07:01
Photo : Mercredi dernier à Wellington, la Nouvelle-Zélande faisait ses adieux au Prince Philip dans la cathédrale St Paul lors d'une cérémonie officielle.
Photographie du Prince Philip

Mercredi dernier à Wellington, la Nouvelle-Zélande faisait ses adieux au Prince Philip dans la cathédrale St Paul lors d'une cérémonie officielle.

C'est avec musique « Vow to thee my country » en arrière-plan que le révérend Philip Richardson dirigea la messe « en remerciement, nous disons adieu à un serviteur très aimé. Pour son énergie et sa compassion, pour son encouragement et son intérêt, pour son soutien indéfectible à Sa Majesté la Reine, pour son engagement particulier envers les jeunes, pour son exemple de service, et pour le devoir qu’il a rendu à son pays et au Commonwealth, nous remercions et louons Dieu tout-puissant ». La première ministre Jacinda Ardern enchaîna ensuite avec un poème intitulé « memories » de Joy Cowley.

Le prince Philip et la Nouvelle-Zélande

Il était allé très peu de fois en Nouvelle-Zélande. En 1953 par exemple, le couple royal fait halte plusieurs semaines. Le prince Philip écrit un rapport de 11 pages pour donner ses impressions au premier ministre. Il se disait ravi de la tournée, mais plutôt critique face à la politique du pays. Sa dernière visite remonte à 2002 où le, « yachtsman passionné », âgé de 80 ans, aurait démontré sa forme physique en montant facilement sur le NZL60, le bateau qui a remporté l’America’s Cup en 2000, puis en descendant sur le ponton après une inspection.

 

 

LPJ Auckland logo

Juliette Sbranna

Rédactrice web @ Le Petit Journal Auckland I Vous souhaitez faire parti de la rédaction ? Écrivez-nous à auckland@lepetitjournal.com
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Auckland !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Nicolas Roger

Rédacteur en chef de l'édition Auckland.

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale