La colonisation et l’histoire Māori au programme scolaire dès 2022

Par Emile Brehant | Publié le 04/03/2021 à 12:23 | Mis à jour le 04/03/2021 à 06:02
Photo : 15% des citoyens néo-zélandais sont descendants du peuple Māori, souverain pendant des siècles sur Aotearoa.
programme scolaire nouvelle zélande maori

Une révision du programme scolaire néo-zélandais a été proposée par le gouvernement. Celle-ci sera effective à partir de 2022 et inclut notamment l'histoire des Māori et la colonisation sanglante orchestrée par le Royaume-Uni.

Quinze pour cents. C’est le nombre de citoyens néo-zélandais descendants du peuple Māori, souverain pendant des siècles et des siècles sur Aotearoa. Autant de citoyens qui sentent l’histoire de leurs ancêtres oubliée par un programme scolaire qui semble souffrir d’amnésie partielle. 

L’arrivée des colons britanniques sur l’île de la Nouvelle-Zélande, qui prirent de force terres et ressources issues des tribus Māori, est une partie non-enseignée de l’histoire de la Nouvelle-Zélande aux jeunes écoliers. Plus pour longtemps, puisqu’un nouveau programme a été proposé par le gouvernement, à en croire les dernières déclarations de Jacinda Ardern, Première ministre néo-zélandaise.

« Enseignons cette histoire, apprenons-là, et souvenons-nous en. Partageons notre histoire avec chaque étudiant, et dans chaque école du pays. » a ainsi déclaré la tête centrale du gouvernement. Les partisans de cette réforme insistent sur le fait que le programme actuel ignore totalement les actes terribles commis par les colons britanniques sur le peuple Māori pendant leur conquête de l’île.

Un pas en avant considérable serait fait avec une telle réforme, rappelant à tous l’histoire de son pays, et honorant enfin la mémoire des Māori, maltraités par la couronne britannique pendant des décennies.

 

 

Emile Brehant Le Petit Journal Auckland

Emile Brehant

Étudiant en journalisme, je suis ravi de couvrir l’actualité néo-zélandaise pour nos expatriés français. Actuellement en France, j’espère pouvoir un jour venir voir de plus près ce pays à l’histoire et à la culture aussi passionnante qu’intrigante.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Auckland !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Nicolas Roger

Rédacteur en chef de l'éditon Auckland.

À lire sur votre édition locale