Samedi 31 juillet 2021

Nouvelle-Zélande : un film sur la fusillade de Christchurch fait polémique

Par Tatiana Dias da Silva | Publié le 15/06/2021 à 18:29 | Mis à jour le 16/06/2021 à 10:22
auckland_0

Le scénario d’un futur film d’un réalisateur néo-zélandais, qui vante la position de la Première ministre Jacinda Ardern après la fusillade dans deux mosquées de Christchurch en mars 2019, a suscité une polémique en Nouvelle-Zélande. Jacinda Ardern a critiqué le film.

L’action du film se déroule durant les jours après l’attaque d’un suprémaciste blanc contre les mosquées de Christchurch. Son personnage central est Jacinda Ardern, dont le rôle serait confié à l’australienne Rose Byrne. Le réalisateur souhaite montrer comment la Première Ministre a contribué à consolider la population en publiant un message de compassion et d'unité, et ses efforts à interdire les fusils d'assaut. Le film They Are Us (Ils Sont Nous) est nommé après une phrase prononcée par Jacinda Ardern dans un discours.

Un hashtag lancé en ligne pour stopper le projet

Plusieurs personnalités publiques, des survivants de l'attaque ou encore des personnes musulmanes ont montré leur mécontentement face à ce projet en le partageant sur les réseaux sociaux avec l’hashtag #TheyAreUsShutdown (Fermer le projet They Are Us).

Golriz Ghahraman, députée du Parti vert au parlement néo-zélandais a publié sur Twitter : « Oui, à propos, c’est du suprémacisme blanc »

 

Sur la chaîne de télévision publique TVNZ, Jacinda Ardern explique qu’à son avis, la sortie du film arrive « trop tôt et s'avère trop cru ». Elle ajoute : « Il y a tant d'histoires qui devraient être racontées, celle des communautés, des familles », estimant que la sienne n'en faisait « pas partie ».

Fusillade de Christchurch

Le 15 mars 2019, le suprémaciste blanc, Brenton Tarrant, a abattu 51 fidèles durant la prière du vendredi dans deux mosquées de Christchurch, suscitant une immense vague d'indignation dans le monde entier.

Le suprémaciste a été condamné à perpétuité sans possibilité de libération conditionnelle en août 2020. La Première ministre, Jacinda Ardern, a réagi en lui souhaitant une vie de «silence total et absolu».

 

Tatiana Dias da Silva le Petit journal auckland

Tatiana Dias da Silva

Rédactrice web Australie & Nouvelle-Zélande I Vous souhaitez faire parti de la rédaction ? Écrivez-nous à auckland@lepetitjournal.com
0 Commentaire (s) Réagir

Expat Mag

Nouvelle-Calédonie Appercu
PHOTO

Covid-19 : les anti pass-sanitaire et antivax manifestent au Congrès à Nouméa

Retour en images sur la manifestation de ce samedi 31 Juillet devant le Congrès de Nouméa, cortège formés d'anti-vaccins et d'anti-pass sanitaire qui exultent leur droit à la liberté individuelle.