Dimanche 27 septembre 2020

Des programmes scolaires sur le changement climatique en NZ

Par Lucas Morlier | Publié le 15/01/2020 à 13:50 | Mis à jour le 15/01/2020 à 23:05
Photo : Des programmes scolaires sur le changement climatique arrivent en Nouvelle-Zélande
Des programmes scolaires sur le réchauffement climatique

La Nouvelle-Zélande a introduit un nouveau programme dans ses écoles publiques pour éduquer les enfants sur le changement climatique. Ce programme n'est pas obligatoire, mais il est mis à la disposition de toutes les écoles dont les élèves ont entre 11 et 15 ans. L'un de ses principaux objectifs est d'atténuer l’anxiété qui touche de plus en plus de jeunes déjà engagés dans le débat sur le changement climatique, mais manquent de soutien et de conseils de la part des adultes qui les entourent.

James Shaw, ministre du changement climatique, a affirmé au Guardian que les jeunes réclament vraiment ce genre de programmes :  « Ils entendent dire que le changement climatique est une "menace existentielle pour la civilisation", que l'avenir est incertain, qu'une action immédiate est nécessaire et ils ne savent pas vers qui se tourner ni quoi faire ensuite. »
 


Une partie du programme est axée sur le traitement des émotions associées au changement climatique. Il s'agit notamment de faire face à un sentiment de défaitisme et de surmonter la colère et la trahison que de nombreux jeunes ressentent à l'égard des générations plus âgées qui ne mettent pas la main à la patte pour changer les choses. 

 

Lucas Morlier

Lucas Morlier

De La Rochelle à Paris pour conquérir la capitale. J’aime l’humour et le PSG, que je place volontairement dans la même phrase. Actuellement à Auckland pour découvrir la Nouvelle-Zélande. Diplômé de l'école W.
0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

Francfort Appercu
INTERVIEW

Philippe Jacq : « Le théâtre est un grand vecteur de culture »

Ses apparitions remarquées sur le petit écran et au théâtre en France et en Allemagne ne nous ont pas laissés indifférents. Il revient sur scène avec « Le Bonheur » à Francfort et Wiesbaden. Entretien

Sur le même sujet