« 20 centimes pour un baiser » : les débuts du foot féminin en NZ

Par Côme Prieur | Publié le 02/11/2020 à 23:58 | Mis à jour le 03/11/2020 à 00:30
Photo : C’est en 1975 que l’équipe Néo-Zélandaise de football féminin a fait ses grands débuts, invitée à l'occasion de la première édition de l’AFC Women’s Asian Cup.
NZ foot féminin

Tandis que la prochaine coupe du monde de football féminin se triendra en Nouvelle-Zélande en 2023, le site web de la FIFA a publié ce lundi 2 novembre une interview de la première capitaine de la Nouvelle-Zélande, Barbara Cox. L'occasion pour l'ancienne joueuse d'évoquer les difficultés rencontrées à l'époque et de révéler comment elles ont réussi à récolter des fonds. 

C’est en 1975 que l’équipe Néo-Zélandaise de football féminin a fait ses grands débuts, invitée à l'occasion de la première édition de l’AFC Women’s Asian Cup. Les trois fédérations féminines de l’époque (Auckland, Wellington et Canterburry) doivent alors s’atteler à la construction de la Fédération néo-zélandaise de football féminin en récoltant des fonds : « Notre méthode consistait à aller dans les pubs en disant 20 centimes pour un baiser (...) nous faisions aussi du lavage de voiture. Le gouvernement a donné un peu d’argent et nous avons dû payer 100 dollars chacune ».

"La première chose que j'ai faite quand nous sommes arrivées à Hongkong pour le tournoi a été d'acheter des chaussures de foot. Les fabricants de chaussures ne pensaient pas que les femmes jouaient au football, donc si vous faisiez du 36 ou moins, vous deviez jouer avec des chaussures pour enfants" poursuit-elle.

Les Néo-Zélandaises ont finalement remporté cette compétition en gagnant leurs quatre matches. 

"La Coupe du Monde Féminine U-17 2008 qui a eu lieu en Nouvelle-Zélande a changé la mentalité des gens, surtout celles des hommes. Ils ont réalisé que les femmes pouvaient pratiquer du très bon football. Et je pense qu'en 2023 les gens seront frappés de voir à quel point le niveau s'est élevé", a déclaré Cox.

 

Côme Prieur Le Petit Journal Auckland

Côme Prieur

Breton et passionné par le journalisme depuis petit je suis actuellement étudiant en 3ème année à Sciences Po Lille. Très heureux d’écrire sur la NZ et l'Australie, j’aime consacrer mon temps libre à l’écriture, le tennis ou le cinéma.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Auckland !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Nicolas Roger

Rédacteur en chef de l'édition Auckland.

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale