Jeudi 29 octobre 2020

Devonport : Une autre manière de découvrir Auckland

Par Lepetitjournal.com Auckland | Publié le 02/05/2020 à 15:13 | Mis à jour le 03/06/2020 à 01:58
Devonport

Parmi les différentes choses à faire à Auckland, grimper dans un ferry et visiter les îles aux alentours est un incontournable. Parmi elles, Devonport. Une île qui n'en est pas vraiment une, mais la majorité de ses habitants utilise le bateau pour ses allers retours. James Gruer, de la société Visit Devonport nous a fait visiter ce village aux allures européennes, riches de son histoire et de son caractère.

Un ciel gris, et du vent à décourager les mouettes, c'est ce lundi que nous décidons de nous rendre à Devonport. Dix minutes de ferry depuis l'embarcadère d'Auckland, et nous voilà arrivés. Ce village/quartier d'Auckland, est situé tout autour du Mont Victoria, colline qui a servi de base de défense dans les différentes guerres qu'a connu la Nouvelle-Zélande.

Nous rencontrons James sur le quai, et il nous a réservé un itinéraire constitué des lieux phares de la ville. Première escale, juste après le déjeuner, Devonport Chocolate. Et comme son nom l'indique, il s'agît d'un chocolatier. Plus que ça, l'usine est rattachée à la boutique, et l'on peut voir une partie de la conception grâce à une baie vitrée. Terri Everitt est le gérant de trois boutiques dans Auckland, et ce depuis 22 ans maintenant. Du chocolat pour toutes les occasions, et des spécialités comme le chocolat au caramel, saupoudré de gros sel. Le mélange est tout aussi surprenant qu'il est bon.

 

 

A cup of tea ?

Après cette escapade gustative chez Terri et sa chocolaterie, c'est un cadre totalement différent qui nous attend. La visite d'un Bed and breakfast : le Peace and Plenty Inn. Cela sonne comme de la publicité à la lecture, mais il ne sera pas question de prix, ou des services dans cet article. Il s'agît d'une maison victorienne, surplombant le bord de mer, entourée de plantes qui vous rappelleront la France (lavande, thym, basilique et autres plus exotiques.) Madame Judy Machin s'en occupe, et à recréer ce que l'on pourrait appeler une maison de poupées. Services à thés disposés dans toute la maison, des chapeaux dans chaque pièces (car beaucoup de gens aiment venir prendre le thé, vêtus comme à l'époque victorienne.) Les chambres sont toutes décorées différemment, de la main de la propriétaire le plus souvent. Cette maison accueille énormément de mariages, de réceptions, de personnes qui souhaitent renouer avec une époque révolue !

 

 

L'art dans une de ses formes

Il existe beaucoup de galeries à Devonport, comme la Flagstaff, où nous avions assisté à l'exposition Paris-Berlin. Mais un artiste fait la renommée de Devonport, il s'agît de Peter Raos. Il est maître verrier, et travaille le verre dans de multiples créations. Bijoux tendances, vases, où simples décorations, sa boutique est remplie de couleurs. Lorsqu'on lui demande combien de temps il met à concevoir un pièce, il rétorque avec humour : "Vous demandez souvent combien de temps met un peintre pour ses tableaux ?". Chaque pièce est unique, c'était-là le message de l'artiste. Pour la petite histoire, il a créé une série de presse-papiers pour la marque Louis Vuitton à l'occasion d'une précédente coupe de l'America ! Quand même !

 

 

Mont Victoria, vestige de prestige

Dernière escale à Devonport, la plus célèbre certainement, le Mont Victoria. Un ancien volcan de 87 mètres de haut, surplombant la baie d'Auckland. Ancien quartier général de l'armée pendant les guerre connues par la Nouvelle-Zélande (notamment la crainte des Russes à la fin du 20ème siècle), c'est aujourd'hui la balade familiale à effectuer à Devonport. S'il y a une chose à faire sur le Mont Victoria, et même à Devonport, ce serait d'assister aux concerts du Bunker ! Au sommet de la colline se trouve un bunker, réaménagé depuis 40 maintenant, grâce à Roger Giles. Différents groupes viennent s'y produire, et l'ambiance est celle des années 70, autour d'une bière et d'un buff de musiciens. Lorsque nous y sommes allés, c'est un jam de ukulélé qui était programmé à 18h30. Des débutants, confirmés, et visiteurs occasionnels (dont nous faisions partie) se retrouvent et c'est parti pour une heure de chants et de musique. Des classiques de Bob Dylan, des Beatles, Willie Nelson, et une superbe acoustique. À 20h30, la place est laissée à de "vrais" groupes, qui viennent faire chanter et danser le bunker !

 

 

 

Nous vous recommandons

le petit journal auckland

Lepetitjournal.com Auckland

Pour tout savoir sur l'actualité à Auckland et la vie de la communauté française et francophone expatriée en Nouvelle-Zélande : culture, emploi, sorties, bons plans... News, city-guide and up-to-date event calendar in Auckland.
0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

Un garde du consulat de France à Djeddah attaqué au couteau

A Djeddah, en Arabie Saoudite, un garde du consulat de France a été blessé par un assaillant. Selon la télévision saoudienne, l’agresseur saoudien a été interpellé.

Sur le même sujet