Mercredi 19 juin 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

1000 Doors, la nouvelle expérience mystérieuse à tester sur Auckland

Par Alexandra Jaegy | Publié le 23/01/2019 à 00:10 | Mis à jour le 23/01/2019 à 04:44
1000 doors auckland

Entre le labyrinthe et l’escape game, 1000 Doors vous plonge dans un univers au 1000 facettes jusqu’au 6 février.

Si vous faites un petit tour sur Aotea square, vous ne manquerez pas de passer par ces quasi containers noirs posés sur la place. Prenez votre billet au guichet juste en face et vous y êtes. Muni de votre clé qui représente le ticket d’entrée, vous êtes prêts pour entrer dans le monde creepy des 1000 doors.

 

auckland 1000 doors entrée ticket


Avis aux amateurs de maisons hantées et autres fantaisies d’Halloween : vous allez être conquis par ce qui vous attend derrière l’entrée. Entre l'hôpital abandonné, le salon aux vieilles photos et la radio des années 20 qui grésille, chaque porte s’ouvre sur un nouveau monde, tout aussi flippant que le précédent.

Plus qu’une expérience visuelle, c’est également l’odorat et l'ouïe qui sont sollicités : des bruits étranges sortis de nulle part et autres odeurs de renfermé sont au rendez-vous.

 

1000 doors auckland


Seule consigne : attention à bien fermer chaque porte que vous empruntez pour ne pas spoiler les autres visiteurs. Et pour les plus peureux, pas de panique : un membre du staff est toujours présent quelque part dans le labyrinthe pour vous aider en cas de besoin. Comptez 30 minutes de parcours, un peu plus si vous souhaitez le refaire en empruntant des portes que vous n’avez pas eu la chance de découvrir.

Et pour finir, rendez-vous au Box café and bar juste en face où vous pourrez profiter de 20% de réduction sur présentation du reçu !


Aotea Square 
10$ l’entrée sans réservation
Du dimanche au jeudi jusqu’à 19h45
Et jusqu’à 22h45 les vendredi et samedi

 

Nous vous recommandons

47384050_520622831768997_2784234621468934144_n

Alexandra Jaegy

Catalane de Paris, Alexandra vit en colocation avec Didier, son cochon d’inde. Elle essaye d’écrire autant qu’elle sourit, en passant par plusieurs rédacs : web, papier, carton, peu importe tant qu’il y a de la passion.
0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

Istanbul Appercu
LITTERATURE

Simla Ongan : traductrice, une vie à crédit

Lancée sur le chemin de la traduction par son ancien professeur de français, Simla Ongan a traduit de grands noms de la littérature française, comme Louis-Ferdinand Céline ou Michel Tournier. Mais la

Sur le même sujet