Virus du Nil Occidental : 123 cas confirmés en Grèce et 11 morts

Par Lepetitjournal Athènes | Publié le 13/09/2022 à 18:00 | Mis à jour le 13/09/2022 à 19:26
moustique - virus du nil occidental - grèce

123 cas du virus du Nil Occidental ont été confirmés en Grèce entre janvier et août 2022

Le virus du Nil Occidental est une maladie pouvant être mortelle chez l’Homme qui se diffuse principalement par voie sanguine. Le virus est originaire des bords du Nil Blanc de l’Ouganda et s’est diffusé dans les Balkans et en Grèce par les migrations d’oiseaux et de moustiques. Néanmoins, selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), la maladie reste bénigne dans 80 % des cas et possède un taux de propagation très faible.

Les symptômes et transmission

Selon l’OMS, ce virus provoque une forte fièvre, des douleurs sur la partie frontale de la tête, de la fatigue, des nausées et dans certains cas, des éruptions cutanées. Les piqûres de moustiques étant le principal vecteur de contamination de la maladie, le gouvernement Grec recommande de « respecter les mesures individuelles de protection contre les moustiques ».

Traitement

Selon l’OMS, une hospitalisation est recommandée seulement en situation de forme grave « neuro-invasive », c’est-à-dire, dans moins d’1 % des cas des patients symptomatiques qui pourront être mis en observation et recevoir une assistance respiratoire. Pour le moment il n’existe pas de vaccin chez l’homme.

 

Pour plus d’informations sur le virus du Nil Occidental en Grèce, vous pouvez suivre les recommandations du gouvernement sur le site de l’Organisme National de la Santé Publique de Grèce : l’Ε.Ο.Δ.Υ.

Sur le même sujet
lepetitjournal.com Athènes

Lepetitjournal Athènes

Le Petit Journal d'Athènes est un magazine d'information gratuit, en ligne et en français sur la Grèce.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Athènes !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale