Mercredi 20 mars 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Hommages - Dionysis Arvanitakis, le boulanger de Kos, est mort

Par Aurore Le Perff | Publié le 18/02/2019 à 11:30 | Mis à jour le 18/02/2019 à 11:30
Le boulanger de Kos, Dionysis Arvanitakis

La Grèce est en deuil suite à la mort de Dionysis Arvanitakis, le boulanger de Kos, ce dimanche 17 février, connu pour son action de solidarité quotidienne envers les réfugiés.

Presque tous les jours, l’homme de 77 ans préparait tôt le matin près de 100kg de pain et le distribuait à des centaines de réfugiés arrivés à Kos, une île proche de la côte turque. Son action a inspiré de nombreux citoyens à faire de même. Sa générosité a même été récompensée par le prix de la société civile du comité économique et social européen (CESE) en 2016.

Lui-même réfugié à l'âge de 15 ans en Australie avec ses parents et 7 frères et soeurs, il savait ce que c'était de se retrouver dans un nouveau pays, dont la langue est inconnue, sans argent pour manger correctement. C'est donc naturellement qu'il a aidé les réfugiés de Kos.

Lorsqu’on lui demandait, à la remise du prix à Bruxelles, pourquoi il aidait les réfugiés, sa réponse était simple : « Les petits enfants syriens et afghans nous montrent du pain avec leurs mains. Ils ne connaissent pas les mots pour demander à manger. Quel homme peut rester insensible lorsqu’il voit un petit enfant manger de la terre ? »

Jean-Claude Juncker, président de la Commission Européenne a déclaré : « Mon Europe est celle que Dionysis Arvanitakis incarne. Bon voyage, boulanger de Kos, toi qui donnais chaque jour du pain aux âmes affamées et souffrantes. »

Alexis Tsipras a également rendu hommage à la bonté de cet homme : « Dionysis Arvanitakis est resté activement solidaire des réfugiés en difficulté, chaque jour, jusqu'à la fin de sa vie. Son action sera toujours un exemple de sensibilité et d'humanité. »

Kyriakos Mitsotakis, président de la Nouvelle Démocratie, a déclaré : « Dionysis Arvanitakis était un brillant exemple d'humanité et de solidarité. »

Rania Svigkou, qui avait pris l’initiative de proposer Dionysis Arvanitakis pour le prix de la société civile : « Bon voyage, Dionysis Arvanitakis. Tu as montré ce que voulait dire solidarité et humanité. Avec ton action, tu as envoyé un message fort à travers l'Europe contre l'intolérance et le racisme. »

0 Commentaire (s)Réagir

Vivre à Athènes

SOCIÉTÉ

Violence domestique - Nouveau département au sein de la police grecque

Des réformes au sein de la police grecque, insufflées par le ministère de la Protection du citoyen, vont avoir lieu avec la création d’un nouveau département pour lutter contre la violence domestique.

Expat Mag

Valence Appercu
INTERVIEW

BHL : "C’est trop facile de ne mettre en cause que les populistes"

Le philosophe et écrivain Bernard-Henri Levy est actuellement en tournée européenne pour sa pièce Looking for Europe. Lancée à Milan le 5 mars dernier, c’est à Valencia qu’elle sera présentée ce mercr