Vendredi 3 juillet 2020

DJ Arafat, une icône de la musique ivoirienne disparue

Par Alice Villers | Publié le 12/09/2019 à 16:19 | Mis à jour le 20/09/2019 à 15:39
dj arafat décès

DJ Arafat s’est éteint le 12 Aout 2019 à Abidjan suite à un accident de moto. Les frasques survenues lors de son enterrement ont beaucoup fait parlé. Mais n’est-ce pas ce qui a ponctué la carrière de la star du coupé-décalé ? Les bad buzz ? Retour sur la vie d’une jeune icône de la musique ivoirienne.

De son vrai nom Ange Didier Houon, né en 1986 à Abidjan en Côte d’Ivoire. Fils d’une chanteuse réputée pour sa « vulgarité », Ange grandi dans l’univers musical bien qu’il soit souvent livré à lui-même. Dès l’âge de 11 ans il est aspiré par la spirale de la vie de la rue entre drogue, gangs et violence.

Cependant, la musique fait toujours parti de sa vie et il partage sa passion en mixant dans les maquis d’Abidjan. Il est repéré au début des années 2000 par le producteur Roland le Bilinguiste alors que le mouvement musical « Coupé-Décalé » devient de plus en plus populaire. Puis c’est l’effet boule de neige, son premier album et notamment la chanson « Hommage à Jonathan » le révèle au grand public en 2003. Surnommé Yasser Arafat par ses amis libanais à cause de son tempérament, il adopte le nom de scène DJ Arafat. S’en suit une tournée de deux mois en France.

Deux an plus tard, DJ Arafat entreprend un nouveau voyage vers l’hexagone mais sans retour. Son visa expiré, il décide de rester sur le sol français illégalement et se fera expulsé deux ans et demi plus tard avec deux nouveaux albums dans ses bagages. Et c’est le succès sur le contient africain ! DJ Arafat enchaine les tubes avec notamment la danse du Kpangor. Le nom de DJ Arafat est désormais associé au coupé-décalé, il devient rapidement le chanteur le plus populaire de Côte d’Ivoire. Il est sollicité par des artistes internationaux tel que Mokobé ou Maitre Gims pour des featuring.

En 2010, il devient le premier DJ de coupé décalé à se produire dans la plus grande salle de spectacle de Côte d’Ivoire, le Palais de la Culture d’Abidjan. Suivront huit autres représentations salle comble sur cette même scène.

 

 

DJ Arafat rythme les soirées ivoiriennes et fait rugir la toile avec ses frasques. Si on lui reconnait un talent artistique, ce dernier contraste avec un comportement de bad boy qui fait grincer des dents de nombreux mélomanes. Arrogant pour les uns, impoli pour les autres, DJ Arafat s’est faire parler de lui mais pas toujours en des termes élogieux. Il est cité notamment pour violences conjugales, clash récurrents, propos méprisants et diffamants.

Malgré cela, DJ Arafat reste l’héritier du coupé décalé initié par Douk Saga et c’est tout un pays qui s’est réveillé en deuil en apprenant son décès. Suite à un accident de moto survenu dans la nuit du 11 au 12 Aout 2019. Il succombe à ses blessures tôt le matin laissant une famille et des millions de fans accablés. L’ironie du sort ? Son dernier tube, qui dépasse les quatre millions de vues sur Youtube, sorti quelques mois plus tôt s’intitule « Moto-Moto ».

alice villers

Alice Villers

Native d’Abidjan, passionnée et dynamique avec un grain de folie. Un cocktail qui mène souvent à des dénouements intéressants.
0 Commentaire (s)Réagir