Mercredi 22 mai 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

BD Passion : un espace dakarois dédié à la culture et aux loisirs

Par Gaëlle Picut | Publié le 04/12/2018 à 17:40 | Mis à jour le 07/01/2019 à 22:26
BD Passion Dakar merieme seck centre de loisirs enfants activités créatives

Coup de cœur pour ce lieu unique à Dakar, BD Passion, dédié aux livres, aux jeux et aux activités culturelles pour les petits et les plus grands. Rencontre avec Marieme Seck, fondatrice de BD Passion.

Niché dans le quartier Sacré Cœur, près de la VDN, BD Passion est un espace qui mérite d’être connu. En entrant, on découvre des BD par centaines, des livres jeunesse, des romans et plus loin, un espace lecture, jeux de société et activités manuelles. Cet endroit chaleureux a été créé par Marieme Seck, une jeune femme sénégalaise, amoureuse des livres, notamment des bandes-dessinées, et désireuse d’offrir aux petits et aux plus grands des activités culturelles à Dakar.

« J’ai quitté le Sénégal à l’âge de 4 ans pour suivre mes parents en Arabie Saoudite, raconte Marieme. Puis j’ai fait mon lycée et mes études supérieures en France ». Diplômée de l’ISIT Paris (Institut supérieur d'interprétation et traduction), elle crée en 2007 à Paris sa propre agence de traduction, Lingua Spirit, avec une amie et associée. « Puis en 2013, j’ai eu envie de retourner au Sénégal que je connaissais mal, de me rapprocher de mes parents et de faire connaître à mes deux filles leur pays. J’avais envie qu’elles grandissent à Dakar » explique la jeune femme. Elle créé alors une filiale de Lingua Spirit au Sénégal avec sa sœur, qui aujourd’hui emploie une dizaine de salariés et travaille avec des traducteurs free-lance du monde entier.

BD Passion est née d’une impulsion. « Je suis arrivée à Dakar avec une belle collection de bandes dessinées car j’adore ça. J’avais un stagiaire, Mansour Touré (qui est depuis devenu mon employé et le community manager de BD Passion) qui a flashé sur mes BD et qui m’a expliqué qu’il était très difficile d’accéder aux BD au Sénégal, sans compter leur prix très élevé, entre 7000 et 15 000 Fcfa l’album ». Marieme décide alors d’ouvrir une bibliothèque de BD, avec les siennes et d’autres qu’elle achète au fil des mois. « J’ai mis toutes mes économies pour constituer un stock de départ. J’ai notamment acheté des mangas très recherchés par les jeunes ». Avec Mansour, ils lancent en juillet 2014 une page Facebook pour annoncer l’ouverture prochaine de la bibliothèque. Les retours sont immédiats et très positifs. « Nous répondions à une vraie attente » analyse Marieme. Au début, elle fait cela chez elle. Elle écume les sites d’occasion (ebay, priceminister…). Elle a également une sœur qui travaille pour Média Participation (Dargaud, Dupuis…) qui lui envoie des albums achetés lors de ventes privées ou d’opérations de déstockage. « J’ai eu quelques dons également. Ainsi, un expatrié qui repartait en France m’a gentiment laissé sa collection de 150 exemplaires du journal de Spirou,» raconte Marieme. Elle achète également des romances pour les mères qui accompagnent leurs enfants, puis des romans et des essais. Aujourd’hui, BD passion propose 4000 ouvrages en prêt (BD, livres, albums jeunesse, romances…).

Un an plus tard, en août 2015, elle lance un club de jeux de société. Sur les étagères, trônent Scrabble, Monopoly, Doddle, Uno, Les aventuriers du rail et plus de 100 autres jeux de table, de stratégie… « J’ai réalisé qu’à Dakar, il y avait très peu de centres de loisirs ou de ludothèques comme en France. Cela a tout de suite eu énormément de succès et c’est une bonne porte d’entrée vers la bibliothèque et les livres » constate-t-elle.

En novembre 2016, BD Passion emménage dans ces locaux actuels, à Sacré Cœur, l’agence de traduction de Marieme occupant le premier étage.

BD Passion dakar centre de loisirs jeux de sociétés BD
Marieme Seck, créatrice de BD Passion

D’autres activités sont également proposées, souvent inspirées des envies de ses propres filles : ateliers créatifs, cours de concentration, atelier cinéma d’animation, initiation au slam ou à la musique, soutien scolaire, sorties culturelles dans Dakar. Et, depuis l’été dernier, BD Passion organise des colonies de vacances dans les environs de Dakar. « J’ai envie que les jeunes sénégalais découvrent leur pays. Pourquoi aller ailleurs, alors que nous avons des trésors au Sénégal » regrette Marieme. Grâce à BD Passion, 100 enfants ont découvert le Sénégal cet été.

De nombreuses formules d’abonnement existent, entre 5000 et 10 000 Fcfa par mois pour la bibliothèque et entre 20 000 et 35 000 Fcfa pour les activités loisirs, pour satisfaire tous les goûts. Un catalogue en ligne permet de connaître l’ensemble des BD et livres disponibles. Un service de livraison est également disponible. Un millier d’enfants ont déjà goûté aux offres de BD Passion et 500 ont été abonnés à la bibliothèque, sans compter les adultes fans de BD. « En arrivant à Sacré Cœur, nous avons dû augmenter un peu les tarifs car j’ai embauché du personnel pour faire vivre ce lieu (accueil, animation, restauration…) » détaille Marieme qui ne bénéficie malheureusement d’aucune subvention. Certaines écoles se sont abonnées à BD Passion, afin de compléter leur propre offre, souvent pauvre en bande-dessinées. « Une loi a été votée récemment qui oblige les écoles à avoir une bibliothèque, explique-t-elle, mais cela est loin d’être le cas partout. Et souvent, celles existantes proposent une offre un peu vieillotte ». Il existe très peu de bibliothèques publiques à Dakar de qualité, en dehors de celle de l’Institut français et de la bibliothèque Ousmane Sembene de Yoff.

Par ailleurs, la BD est encore mal perçue au Sénégal. « Il y a beaucoup de travail à faire là-dessus. Le genre souffre de pas mal de préjugés et d’idées reçues, constate Marieme. Pourtant, la BD, comme tout autre genre littéraire, aide l’enfant à enrichir son vocabulaire et à améliorer sa grammaire. Elle fait travailler son imagination et est source d’enrichissement et de découverte du monde ».

A terme, Marieme rêve d’éditer des livres et des jeux. « Il y a très peu d’auteurs africains de BD, en dehors de l’ivoirienne Marguerite Abouet, avec son excellent Aya de Youpougon, car il y a un manque cruel de maisons d’édition spécialisée dans la BD ».

Plus globalement, Marieme est convaincue que la culture est un facteur de développement et d’emplois au Sénégal. « Je regrette que les jeunes consomment essentiellement des produits importés, notamment des jeux vidéos hors de prix ou passent des heures devant des écrans. Je voudrais que le développement de la culture et des loisirs bénéficie au Sénégal et aux sénégalais ».

Informations pratiques

BD Passion

Tel: 77 856 85 62

contact.bdpassion@gmail.com

10 300 Sacré Coeur III Extension - VDN

Du lundi au vendredi de 10h à 19h

Samedi de 10h à 20h

Dimanche de 13h à 18h

Page Facebook de BD Passion

 

0 Commentaire (s)Réagir

Communauté

DÉCOUVERTE

A la découverte du fleuve Saloum en stand up paddle

Karim Cornali, professeur des écoles et poète, a descendu en avril les 250 kms du fleuve Saloum en stand-up paddle. Il nous raconte l’aventure physique, les rencontres humaines et le voyage intérieur.

Vivre à Dakar

TOP 5

Les meilleures boulangeries de Dakar

Parlons peu, parlons pain : Où trouver la meilleure baguette de Dakar ? Si celle de la boutique du coin de votre rue sait vous satisfaire au quotidien, il est appréciable de déguster du nouveau!

Comprendre le Sénégal

AGRICULTURE

Ferme Beer Shéba : l'agroécologie au coeur du Sahel

Régénérer une agriculture naturelle, sans engrais chimiques ni pesticides, et montrer que la production est supérieure à celle de l’agriculture conventionnelle, c’est le projet de la Ferme Beer Shéba

Sur le même sujet