Dimanche 18 novembre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

20 mars 2018: Journée Mondiale du Bonheur

Par Béatrice Bernier-Barbé | Publié le 19/03/2018 à 21:00 | Mis à jour le 26/03/2018 à 04:20
Photo : Stéphane Tourné
Journée Mondiale du Bonheur

L'exercice complexe : définir le bonheur

 

Quand on parle bonheur, on parle psychologie, sociologie, philosophie mais aussi d'un point de vue à la fois très général et très personnel. Etymologiquement, le bonheur serait l'aboutissement d'une construction dans le sens où on chercherait à l'inscrire dans quelque chose de durable et intense, et pas une sorte de shoot de plaisir éphémère.

On pourrait même envisager que ce serait l'accumulation de satisfactions qui mènerait au bonheur.

Pour Bouddha, il s'agirait de la capacité de chacun/chacune d'entres nous à s'être libéré(e) de la souffrance, de toute agitation mentale et émotionnelle, du sentiment de la colère, de la peur, de la tristesse et de l'impatience mais également la capacité à être connecté(e) à l'instant présent. Le bonheur ne pourrait s'identifier à un état apathique. L'homme/ la femme heureux(se) serait celui/celle qui saurait se réconcilier avec les malheurs et les déceptions de la vie. Ce serait donc la capacité à assumer la dimension tragique de notre existence. Aimer le bonheur serait aimer la vie dans tout ce qu'elle offre de joies et de peines, un package full options en quelque sorte!

 

Où est le mode d'emploi ?

 

Au delà du monde qui nous entoure et des évènements qui surviennent à tout va, le bonheur résiderait dans la manière dont on réagirait à ce qui se passe dans notre vie. On pourrait également s'intéresser à la distinction entre bonheur et bien-être. Quelque part, nous serions continuellement dans la recherche d'un équilibre au sein duquel il nous faudrait faire la différence entre plaisir et bonheur. D'autres opteront pour une option plus radicale: ce qui ne me fait pas souffrir me rend heureux. Vraiment ?

 

Avoir confiance en son potentiel et accepter de lâcher prise

 

Dans la vie quotidienne, c'est parfois difficile de rester soi-même en toute circonstance et de ne pas porter un masque. Le problème, c'est qu'à force, on peut oublier qui on est vraiment, quelles sont nos vraies valeurs et ce qui nous rend heureux(se). Le monde nous apparait alors hostile et dangereux, la peur se met à remplacer la confiance et notre existence devient impossible si nous n'avons pas un minimum de confiance envers nous-mêmes et le monde environnant. Avoir confiance en soi et en son potentiel, c'est à la fois accepter ses forces et ses faiblesses, ses exploits et ses ratés, savoir rire de ses erreurs, se pardonner et pardonner aux autres. C'est également accepter l'idée que l'on ne peut pas tout maîtriser et ne pas en vouloir à la terre entière lorsque les choses ne se déroulent pas comme nous le souhaitions. Un conseil, apprenez à fuir les personnes qui ont des problèmes à toutes les solutions, celles qui ne savent pas se réjouir de votre bonheur sous prétexte qu'elles ne veulent pas voir les rayons de soleil qui font partie de leur existence, et qui dans un coin de leur tête sont persuadées que toute part de bonheur se paye un jour ou l'autre. Concentrez-vous sur ce qui vous fait du bien et vous apporte de la sérénité. Et dites-vous que si les autres ne sont pas prêts à vivre le bonheur, c'est leur choix, pas le votre.

 

Vivre l'instant présent

 

Pour être dans la joie de l'instant présent, il semble nécessaire de dépolluer notre esprit du passé, de l'avenir, des remords et des angoisses, des peurs et des rêves, et peut-être de suivre la maxime de Marc Aurèle: "Ne te laisses pas troubler par la représentation globale de toute ta vie." L'instant présent est une valeur infinie et la seule sur laquelle on peut réellement agir. "Pendant que nous parlons, le temps jaloux a fui. Cueille l'aujourd'hui (Carpe diem), sans te fier à demain." Horace. L'instant présent nous permettrait de toucher le vrai bonheur et l'éternité, effaçant toute frontière temporelle. C'est ce que le maître bouddhiste Thich Nhat Hanh appelle "la plénitude de l'instant", celle-là même qui nous permet d'être en contact avec les merveilleux moments offerts par la vie.

 

Aujourd'hui, nous sommes le 20 mars et c'est la journée mondiale du Bonheur, alors surtout, n'oubliez-pas d'être heureux(se) !

 

Choisissez parmi ces citations celle qui vous parle le plus:

 

"Le bonheur c'est de continuer à désirer ce que l'on possède". Saint Augustin

 

" Le vrai bonheur ne dépend d'aucun être, d'aucun objet extérieur. Il ne dépend que de nous..." Le Dalaï Lama

 

"Si tu veux comprendre le mot bonheur, il faut l'entendre comme récompense et non comme un but". Antoine de St Exupéry

 

"Le bonheur, c'est lorsque vos actes sont en accord avec vos paroles". Gandhi

 

" Le bonheur, c'est savoir ce que l'on veut et le vouloir passionnément." Félicien Marceau

 

"Le bonheur est une mosaïque composée de petits morceaux." Charles Dumercy

 

"Le bonheur, ce n'est pas une destination mais une façon de voyager". Margaret Lee Runbeck

 

"Il n'y a point de bonheur sans liberté ni de liberté sans courage." Périclès

 

"Le bonheur est contagieux. Entourez-vous de visages heureux." Dominique Glocheux

 

"Le bonheur est la seule chose qui se double si on le partage." Albert Schweitzer

Nous vous recommandons

2 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

Kriss mer 28/03/2018 - 22:08

Quel bonheur de vous lire Béatrice !

Répondre
Commentaire avatar

dakar@lepetitjournal.com sam 31/03/2018 - 23:02

Merci infiniment Kriss ! Heureux de vous savoir parmi nos lectrices !!!

Répondre

Vivre à Dakar

TOURISME

Dakar fait partie du top 10 des villes à visiter en 2019

Selon les experts de Lonely Planet, Dakar fait partie des 10 villes à visiter cette année. Un coup de projecteur bienvenu alors que les performances du tourisme au Sénégal restent très moyennes.