Offrez-vous un baby-foot 100% made in France en Nouvelle-Zélande

Par Baby-foot Stella | Publié le 21/02/2019 à 03:01 | Mis à jour le 26/08/2019 à 09:10
Photo : Stella
Stella baby foot nouvelle zélande

Elle vient de fêter ses 90 ans. Stella, la marque de baby-foot parisienne est plus que jamais en vogue et s’exporte dans le monde entier. 

 

stella baby foot nouvelle zélande

 

Installée à Tourcoing depuis 1995, la société Stella compte 13 salariés qui produisent des baby-foot à la commande. Et ce n’est pas la seule chose qui distingue cette marque mythique de ses concurrents : « On peut jouer avec la tête et on peut aussi faire des balles sautées. On peut mettre des buts de l’arrière en lobant tous les joueurs y compris le gardien. Aucun baby-foot au monde hormis Stella ne sait faire ça », assure Nicolas Chantry, l’entrepreneur qui a racheté la marque en 2014.

 

stella


Plus qu’une activité de café, le baby-foot est devenu un objet à la mode. Pas moins de 2 000 modèles sont vendus chaque année par l’entreprise dont 20% du chiffre d’affaires provient de l’international : Kazakhstan, Israël, Etats-Unis ou encore Nouvelle Zélande. Les baby-foot Stella sont aussi devenu le jouet favoris des stars. Céline Dion en a d'ailleurs commandé un sur-mesure en y faisant inscrire les initiales de son fils sur chaque joueur. Sans oublier le PSG qui en a réclamé 15 aux couleurs du club ! 

Et même Le Petit Journal Auckland

 

 

Rendez-vous sur www.babyfoot.co pour consulter les babyfoot disponibles dès maintenant en Nouvelle-Zélande ou directement sur le site officiel de stella-babyfoot.com pour faire votre choix. Nous prenons commandes pour livraison avant  Noël jusqu'au 30 septembre 2019.

 

 

Sur le même sujet
babyfoot stella

Baby-foot Stella

Rendez-vous sur www.babyfoot.co pour consulter les babyfoot disponibles dès maintenant en Nouvelle-Zélande !
1 Commentaire (s) Réagir
Commentaire avatar

Piducq sam 23/02/2019 - 01:00

Excellent! Ils sont super chouettes ces babyfoot!

Répondre

Soutenez la rédaction Auckland !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Nicolas Roger

Rédacteur en chef de l'édition Auckland.