Réaction de Greenpeace France : arrivée des combustibles australiens

Par AFP | Publié le 20/09/2018 à 00:00 | Mis à jour le 20/09/2018 à 06:31
Le 14 septembre, un navire de deux tonnes de combustibles nucléaires irradiés australiens est arrivé à Cherbourg (Manche)

Le 14 septembre, un navire de deux tonnes de combustibles nucléaires irradiés australiens est arrivé à Cherbourg (Manche) avant que le chargement ne rejoigne l'usine de retraitement Orano (ex-Areva) de la Hague. Ce transport entre dans le cadre d'un contrat entre Orano et la société Ansto (Agence Australienne des Sciences et Technologies Nucléaires), selon Orano. 

Yannick Rousselet, le chargé des questions nucléaires de Greenpeace France avait alors réagi sur son Twitter : "Deux tonnes de déchets radioactifs vont rejoindre les dizaines de milliers de tonnes déjà à l'usine #ORANO de #LaHague ». « STOP ! La poubelle est pleine ! », avait-t-il ajouté.

Pour Orano, il ne s'agit pas de « déchets » puisque ces matières vont être « retraitées » et que 96% pourront, selon l'entreprise, être réutilisées. Greenpeace avait assigné Orano devant le juge des référés de Cherbourg en raison de ses doutes sur la "légalité" du contrat qui prévoit plusieurs transports. 

Le juge a renvoyé l'audience au 25 septembre à la demande d'Orano.

Sur le même sujet
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Sydney !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Nicolas Roger

Rédacteur en chef de l'édition Sydney.

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale