PLAGE - Le dispositif des filets anti-requins est activé

Par Lepetitjournal Sydney | Publié le 26/09/2010 à 22:00 | Mis à jour le 14/11/2012 à 09:21

Le système de protection des baigneurs est à nouveau opérationnel depuis le premier week-end de septembre et le restera jusqu'au 30 avril, comme tous les ans depuis 1937

Comment fonctionne-t-il ?
Ce dispositif s'étend sur 51 plages depuis Newcastle à Wollongong. Ces filets de 150m de long sur 6m de hauteur ne vont pas d'un côté à l'autre des plages car ils ne sont pas fait pour créer une barrière entre nageurs et requins mais pour empêcher ces derniers à établir un territoire.
Ne donnant pas une garantie à 100% qu'une attaque ne se produira pas, ces filets ont considérablement réduit leur nombre. Depuis 1937, dans les eaux de la Nouvelle Galles du Sud, une seule attaque fut fatale, en 1951.

Minimiser l'impact sur la vie marine
Des "alarmes" acoustiques ont été installées sur ces filets pour éloigner dauphins et baleines. Ils sont posés à 500m des plages par 10 ou 12m de fond ce qui réduit leur impact sur les animaux qui respirent de l'air comme les tortues ou les dauphins et sont retirés de mai à août, période de migration des baleines. Inspectés régulièrement toutes les 96h auparavant, le gouvernement de la Nouvelle Galles du Sud a décidé d'augmenter la fréquence des inspections en passant à 72h.

Ils font toujours polémique
Cela ne suffira pas pour apaiser les associations qui militent pour le retrait de ces filets qu'ils jugent inefficaces et dangereux pour la faune marine. En effet, tortues, dugong, dauphins, mais aussi des requins pas nécessairement dangereux pour l'homme meurent d'asphyxie dans ces filets, ou se blessent et meurent un peu plus tard des suites d'infections. C'est toujours triste, et ça l'est d'autant plus quand il s'agit d'espèces en voie d'extinction.

Le choix est cornélien.

Agnès Chupin (www.lepetitjournal.com/sydney.html) lundi 27 septembre 2010


Le Petit Journal Sydney

Lepetitjournal Sydney

Le rendez-vous quotidien des Francophones à Sydney : Abonnez-vous gratuitement à la newsletter et suivez nous sur Facebook.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Sydney !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Nicolas Roger

Rédacteur en chef de l'édition Sydney.

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale