Samedi 14 décembre 2019
Singapour
Singapour
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Comment lutter efficacement contre le stress ?

Par Lepetitjournal Singapour | Publié le 06/11/2019 à 14:30 | Mis à jour le 07/11/2019 à 06:08
Photo : David Naudin, Université Paris 13 Nord, Laboratoire de pédagogie de la santé, LPS (EA 3412)
stress

Le stress est impliqué dans beaucoup de maladies dont la plupart des maladies mentales. Le stress ne peut pas être évité et nous ne sommes pas égaux afin de l’affronter. Certaines personnes y résistent mieux que d’autres et il est possible d’apprendre des techniques qui renforcent contre ses effets négatifs. Leur maitrise permet de gagner en bien-être et de faire reculer l’apparition de certaines maladies qui se développent sur fond de stress.

 

Qu’est-ce que le stress ?

 

Lorsque l’on parle de stress, cela désigne à la fois la cause du problème et ses conséquences. Pour pointer les causes du stress, on peut parler de facteur de stress et concernant ses conséquences l’on parle souvent d’état de stress. Il peut être classé dans deux catégories différentes, le stress adapté, celui auquel on fait face et le stress dépassé, celui qui submerge. Ce dernier entraine un mal-être et sur de longues périodes des difficultés de santé.

 

Quelques généralités sur le stress

 

On peut dire qu’une bonne quantité de stress stimule, mais qu’une quantité trop importante déstabilise. Essayer d’éviter toutes les situations stressantes n’est ni réaliste ni la bonne stratégie. Parfois, s’exposer très progressivement et régulièrement à certains facteurs de stress permet au contraire d’augmenter les capacités de résistance, de gagner en confort et en liberté. Ce faisant, certains facteurs de stress qui submergent à un moment peuvent devenir tolérables à un autre. On peut aussi dire que moins un individu a le sentiment de maitriser son environnement et ce qu’il se passe en lui et plus il est stressé. La capacité à s’adapter au changement est aussi un facteur important dans la gestion du stress.

 

stress

 

Les techniques de gestion du stress

 

Dans le domaine de la gestion du stress, beaucoup de techniques et de modèles d’intervention sont en concurrence. Pour ma part, j’utilise un modèle issu des thérapies comportementales et cognitives, car cela donne de bons résultats. Cette modélisation se décline en cinq types de stratégies qui s’ajoutent les unes aux autres.

 

Première stratégie, intégrer certaines activités dans sa vie quotidienne

Ici, le principe est d’accumuler les « comportements de santé » comme un sommeil de qualité, une alimentation saine, l’expression de la créativité et les activités de plein air. S’exercer à canaliser sa conscience avec des activités mentales comme le yoga, la méditation, la sophrologie, la cohérence cardiaque ou l’auto hypnose joue un rôle très important en permettant, entre autres choses, de lutter contre les ruminations. Avoir un bon niveau de dépense physique en se protégeant de la sédentarité est aussi très protecteur. Un bon soutien social, c’est-à-dire l’appui de personnes différentes sur lesquelles il est possible de compter est là encore fondamental. Une vie affective et sexuelle épanouissante fait également partie des comportements de santé. Ne pas consommer d’alcool (ou peu) et d’autres drogues est aussi important. L’ensemble de ces activités pour être efficace doivent être réalisées avec plaisir et régularité.

 

Deuxième stratégie, la gestion du temps.

Moins un individu maitrise son temps et plus il sera stressé. Afin d’améliorer cela, il faut apprendre à définir des objectifs prioritaires. Si différentes échéances arrivent cette semaine, parmi toutes ces priorités, il faut déterminer la ou les plus importantes afin de définir ce qui doit être fait en premier. Se donner des limites « dans le temps » est donc très utile. Une bonne organisation du temps requiert souvent l’utilisation d’un agenda afin de planifier l’ensemble des activités et de lister les priorités. Une fois lancée une tâche, il est déconseillé d’en commencer une nouvelle au risque de se disperser. Lutter contre la procrastination fait aussi partie des stratégies qui permettent de mieux organiser son temps. Procrastiner signifie reporter « sine die », parce que la tâche nous ennuie, que nous avons peur de l’échec ou que nous sommes trop perfectionnistes. Dans ces cas-là un seul remède, passer à l’action sans trop réfléchir.

 

Troisième stratégie, traquer certaines activités appelées « fausses obligations » que l’on se croit obligé de faire et qui coûtent de l’énergie.

C’est par exemple s’obliger à terminer un dossier alors que cela pourrait très bien être fait par quelqu’un d’autre ou à un autre moment. Il s’agit donc de prendre de la distance par rapport aux fausses priorités. Il faut travailler un minimum sur soi afin de traquer ces fausses contraintes, les entretiens de psychothérapie sont ici utiles.

 

Le quatrième outil est la psychothérapie cognitive avec pour objectif de travailler sur les scénarios les plus stressants.

L’objectif est de devenir critique et distant vis-à-vis des idées les plus improbables et de s’habituer à celles qui sont inconfortables, mais réalistes. La résolution de problème est une autre stratégie cognitive utilisable.

 

Le cinquième outil est l’affirmation de soi, les personnes stressées ont souvent des difficultés d’affirmation.

Un exemple, elles ne savent pas dire non et subissent trop souvent les décisions des autres. Ces personnes à l’affirmation de soi difficile ont parfois du mal à accepter les compliments, mais aussi à en faire et ceci les stresse. Sur le même registre, il est utile d’apprendre à emmètre et recevoir les critiques sincères sans soumission ni agressivité. Autres facteurs de stress chez les personnes peu affirmées, savoir faire une demande, savoir dire non, savoir poser les limites dans une relation qu’elle que soit sa nature (professionnelle, amicale, intime…). Toutes ces difficultés de communication créent et amplifient les problèmes relationnels et les techniques d’affirmation de soi permettent de réduire ces facteurs de stress.

 

Une technique de gestion du stress comme celle que j’utilise est constituée d’outils pratiques et concrets afin de renforcer la résistance face aux évènements de vie et aux facteurs de stress qui ne peuvent pas être évités. Quel que soit sa nature, son tempérament ou son caractère, chaque personne peut apprendre et tirer profit de la gestion du stress. 

 

 

Cet article est proposé par Franck Dibouës : Psychologue TCC depuis le début des années 2000 et maintenant basé à Singapour, il aide aussi bien les particuliers lors de sessions individuelles, que les entreprises et organisations en animant des ateliers de groupe sur des thématiques ciblées comme la gestion du stress.  Pour tout renseignement : https://www.psychologuesingapour.com/

0 Commentaire (s)Réagir