Mardi 16 octobre 2018
République Dominicaine
République Dominicaine
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

HUMANITAIRE - Les fondatrices de l’association Abriendo Camino décorées par l’ambassadeur de France

Par Lepetitjournal République Dominicaine | Publié le 11/02/2016 à 23:00 | Mis à jour le 06/01/2018 à 19:45

 

Mercredi 10 février, Elisabeth de Puig, Nelia Barletta et Mijo Leurent, de la Fondation Abriendo Camino, ont reçu l'insigne de Chevalier de l'Ordre National du Mérite. La décoration leur a été remise, au nom du gouvernement de la République française, par José Gomez, ambassadeur de France.

Au cours de son discours, celui-ci a tenu à souligner le travail remarquable effectué par les trois femmes en faveur des jeunes défavorisés du quartier de Villas Agricolas, dans le nord de Saint-Domingue, depuis 14 ans.

La Fondation Abriendo Camino, qu'il avait visitée en novembre dernier en compagnie du député des Français de l'étranger Sergio Coronado, oeuvre en effet pour l'insertion dans la société d'enfants et d'adolescents en accompagnant leur développement éducatif, culturel et émotionnel. Elle intervient également auprès des femmes pour leur permettre d'accéder à l'autonomie et propose, plus largement, des programmes de formation professionnalisantes suivies chaque année par 700 adultes.
 
Lors de la cérémonie qui rassemblait plus d'une centaine de personnes à la Résidence de France de Saint-Domingue, José Gomez a également retracé le parcours individuel de ces trois femmes. C'est la première remise de décoration qui a lieu depuis la prise de fonction de l'ambassadeur, en septembre dernier.

(www.lepetitjournal.com/republique-dominicaine), vendredi 12 Février 2016.

Pour recevoir nos informations du lundi au vendredi, cliquez ici et abonnez-vous à la newsletter.

0 Commentaire (s)Réagir

Vivre en République Dominicaine

Buenos Aires Appercu
SOCIÉTÉ

L’épineuse problématique de l’IVG en Amérique latine

En Amérique latine, la légalisation de l'avortement demeure une position marginale. L’avortement clandestin, souvent le seul choix, est responsable d’au moins 10% des décès maternels.

Sur le même sujet