Lundi 19 novembre 2018
République Dominicaine
République Dominicaine
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

LGTBIQ - Pour les Américains en République Dominicaine, le droit d’être « gay » est un Droit de l’Homme

Par Lepetitjournal République Dominicaine | Publié le 28/09/2016 à 20:32 | Mis à jour le 29/09/2016 à 12:18

 

UNE NOUVELLE CAMPAGNE POUR LES DROITS CIVILS

Comme l'a déclaré Hillary Clinton en 2011 aux Nations Unies, en vertu de la politique officielle des Etats-Unis de l'administration Obama, "les droits des homosexuels sont des droits de l'homme."

 L'engagement du président Barack Obama à l'inclusion s'est concrétisé par des nominations, dans les affaires étrangères et d'autres domaines, qui ont aidé à faire un gouvernement plus représentatifs de la diversité du peuple américain.

En plus d'un nombre sans précédents de nominations parmi les minorités raciales et ethniques, le président Obama a nommé un nombre considérable de fonctionnaires homosexuels, incluant des juges et des ambassadeurs.  

 

L'Ambassadeur Brewster

Brewster, un homme d'affaires de Chicago qui a servi comme coprésident de la National LGTBIQ du Comité National du parti Démocrate et dans son Conseil de la Campagne des Droits de l'homme, a été nommé ambassadeur en République Dominicaine le 22 juin 2013.

Sa nomination a été reçue avec hostilité par l'influente hiérarchie religieuse du pays. Dans une conférence de presse, la personnalité catholique de plus haut rang de la République Dominicaine à cette époque, le cardinal Nicolas de Jesús López Rodríguez, s'est référé à Brewster comme étant un « maricón » - une expression méprisante que l'on traduit en général par « tapette ».

 

Le Cardinal dominicain à l'Ambassadeur américain: «  Vous êtes une épouse, allez donc vous occuper de vos travaux ménagers. »

 

Un autre prélat catholique, Monseigneur Pablo Cedano, évêque auxiliaire de Santo-Domingo, a émis une menace voilée contre Brewster dont la candidature était toujours devant le Sénat américain : « J'espère qu'il n'arrive pas chez nous, parce que je sais que s'il vient, il va souffrir et il devra repartir ».  Il ajouta que c'était un « manque de respect » qu'Obama « ait pu envoyer une personne de ce genre comme ambassadeur».

Les chrétiens évangéliques furent également inhospitaliers. L'ex-président de la Confraternité Évangélique de la nation, Cristóbal Cardozo, considéra la nomination de Brewster comme « une insulte aux bonnes coutumes dominicaines » et dît qu' « il n'est pas approprié d'envoyer un ambassadeur comme Brewster dans un pays où les relations homosexuelles ne sont pas approuvées, ni légalement ni moralement. »

Le 22 novembre 2013, Brewster fut assermenté comme Ambassadeur des Etats-Unis par le vice-président américain Joe Biden lui-même. A peine quelques heures plus tard, Brewster épousait son compagnon de longue date, Bob J. Satawake. La cérémonie et la réception de mariage furent célébrées à l'hôtel Hay-Adams, ayant vue sur les jardins de la Maison Blanche.

L'ambassadeur Brewster et son mari persévérèrent dans un pays qui pénalise l'homosexualité et constitutionnellement interdit le mariage entre personnes du même sexe. Brewster et Satawake ne permirent pas que l'hostilité des homophobes les dissuade de continuer leur combat pour l'égalité de droits.

 

A gauche l'Ambassadeur des Etats-Unis James Brewster, le Président dominicain Danilo Medina, son épouse Cándida et le mari de Monsieur Brewster Bob Satawake.

 

Ils ont fait face aux attaques ouvertement et avec dignité, toujours conscients que leur seule présence dans le pays donne de l'espoir à ceux qui ne peuvent se défendre seuls. Ils savent que leur exposition publique comme couple homosexuel est une déclaration puissante.  Brewster rendît furieux ses détracteurs, spécialement, quand lui et Satawake se sont réunis avec les leaders LGTBIQ dominicains ; ce qui provoqua une protestation de l'Ambassadeur de la République dominicaine au Vatican.

 En juin 2016, l'ambassadeur Brewster  annonça que lui et son mari participeraient à la parade de l'orgueil gay dans le pays.

 

Claude Summers

© Copyright 2016 - Editora Acento SAS - Todos los derechos reservados

Esta obra está bajo una Licencia Creative Commons Atribución-NoComercial 4.0 Internacional.

Jeudi 29 septembre 2016

Traduit de l'espagnol

Lepetitjournal.com/republique-dominicaine

0 Commentaire (s)Réagir

Vivre en République Dominicaine

EXPATRIATION

Insécurité : les pays qui inquiètent les expatriés

Décidés à prendre le large mais inquiets pour votre sécurité ? Fuyez le Brésil, évitez les Etats-Unis ! C’est ce que révèle la dernière édition d’Expat Insider...

Sur le même sujet