Dimanche 23 septembre 2018
République Dominicaine
République Dominicaine
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

ARMEE DOMINICAINE - La retraite du Cardinal López Rodriguez, major général, pose problème

Par Lepetitjournal République Dominicaine | Publié le 13/09/2016 à 04:19 | Mis à jour le 13/09/2016 à 15:51

 

 A gauche le nouvel  archevèque de Santo Domingo, Francisco Ozoria Acosta, un enfant de choeur, et l'archevèque emérite Nicolás de Jesús Cardenal López Rodríguez.

Le Pouvoir Exécutif et les Forces Armées n'ont pas encore décidé s'ils concèdent le rang de major général au nouvel archevêque de Santo Domingo, monseigneur Francisco Ozoria Acosta, grade que détient l'archevêque émérite le cardinal Lopez Rodriguez.

Le sujet a provoqué une polémique au sein des institutions militaires. Certains hauts gradés pensent que donner le rang de Major Général à l'archevêque Ozoria Acosta irait à l'encontre de la nouvelle loi organique des Forces Armées.

De même, ils font ressortir que ce genre de privilège crée  un mécontentement parmi les officiers qui passent des années de formation en espérant être retenus pour une promotion. Ainsi, ils sont nombreux les officiers qui meurent ou qui doivent aller à la retraite a un âge avancé sans avoir été sélectionné pour une promotion.

Le Cardinal Lopez Rodriguez, actuellement archevêque émérite de Santo Domingo, a le même grade que le commandant général de l'Armée Dominicaine et seul le ministre de la défense le dépasse en grade.

Le grade de Major General à l'archevêque sortant de Santo Domingo lui fut concédé en 2001 par Hipolito Mejia alors président de la République.

De même fut favorisé dans ce décret présidentiel, le révérend colonel militaire des Forces Aériennes Dominicaines, Jesus Maria De Jesus Moya, évêque du Diocèse de San Francisco de Macoris, lequel fut élevé au grade de Général de Brigade.

Maintenant les protagonistes de la polémique se demandent si la nomination a été octroyée à l'archevêque de Santo Domingo ou à la personne de Lopez Rodriquez, ce que ne dit pas le décret.

Les hauts gradés de la hiérarchie militaire discutent si le grade se transfère automatiquement au nouvel archevêque ou si Lopez Rodriquez, aujourd'hui archevêque sortant, peut garder son grade de Major General même quand il n'est plus le chef de l'archidiocèse de la capitale dominicaine.

Les autorités militaires consultées par Acento.com.do affirment que c'est l'attribution du Président Danilo Medina, en tant que Commandant en chef, et non la hiérarchie des Forces Armées  de concéder ou de refuser le grade au nouvel archevêque de la Capitale.

La République Dominicaine est divisée en quatre régions militaires, dont chacune est dirigée par un chapelain, qui est vicaire épiscopale. Dans chacune des institutions militaires (Ejercito de la República Dominicana, Armada Dominicana y Fuerza Aérea de la República Dominicana) se trouve un vicaire en chef.

Des trois archevêques de Santo Domingo qui ont précédé Mgr Ozoria, seul Lopez Rodriquez fut désigné chapelain militaire avec le grade de major General.

Les archevêques de Santo Domingo Mgr Ricardo Pittini (1958-1961) et Mgr Octavio Antonio Cardinal Beras Rojas (1962-1981) furent Chapelains militaires avec grades inferieurs.

D'après ce que dit l'article 59 de la Loi Organique des Forces Armées, il faudra créer un corps de chapelains catholiques selon le Concordat signé entre l'Etat Dominicain et l'Etat du Vatican. Le Concordat précise que les chapelains militaires (aumôniers) seront classés comme militaires de services auxiliaires, sous la supervision du Saint-Siège et de l'Archevêché Métropolitain de Santo Domingo.

Cependant ce pacte n'indique dans aucun de ses s paragraphes que l'archevêque ou autres évêques doivent avoir le grade de Major General

D'un autre coté, la loi militaire dominicaine ordonne que les officiers militaires soient mis à la retraite à 61 ans.  Cette exigence de la loi s'applique à l'encontre du Cardinal Lopez Rodriguez qui a déjà 75 ans.

Cependant, c'est au président de la République, en vertu de sa condition de Commandant en chef, d'émettre un décret  qui mette les hauts gradés  à la retraite.

Julián Herrera

12  septembre 2016

Accento.com.do

© Copyright 2011 - 2016 Editora Acento SAS - Todos los derechos reservados

Acento.com.do está distribuido bajo una Licencia Creative Commons Atribución-NoComercial 4.0 Internacional.

Traduit par lepetitjournal.com/republique-dominicaine

0 Commentaire (s)Réagir

Vivre en République Dominicaine

Buenos Aires Appercu
SOCIÉTÉ

L’épineuse problématique de l’IVG en Amérique latine

En Amérique latine, la légalisation de l'avortement demeure une position marginale. L’avortement clandestin, souvent le seul choix, est responsable d’au moins 10% des décès maternels.

Sur le même sujet