Jeudi 15 novembre 2018
République Dominicaine
République Dominicaine
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

SAINT-DOMINGUE - Le premier ciné 4D des Caraïbes vient d’ouvrir dans la zone coloniale

Par Lepetitjournal République Dominicaine | Publié le 01/06/2015 à 22:00 | Mis à jour le 02/06/2015 à 14:02

 

C'était il y a à peine quelques jours. La haute-technologie entrait de plain-pied au coeur de l'historique zone coloniale de Saint-Domingue. Nom de code : ?The Colonial Gate 4D Cinema'. Le premier cinema 4D des Caraïbes, la nouvelle attraction à ne pas manquer.

A l'affiche  : ?La bataille de Saint-Domingue?. Un court métrage créé sur mesure pour l'occasion et projeté toutes les vingt minutes, qui propose une plongée dans le passé de la première cité du nouveau monde. Rendez-vous en 1586, en compagnie du pirate Francis Drake, assaillant de la ville fortifiée de Saint-Domingue ? 

Accrochez-vous, enfilez vos lunettes 3D, vos casques (la bande sonore est disponible en français), et mettez à l'abri vos objets de valeur, l'immersion est plus vraie que nature. Image, sons, pluie, sensations, une expérience multi sensorielle surprenante et éducative (le script retraçant un épisode majeur de l'histoire dominicaine a été validé par le ministère du tourisme), dont on pourrait seulement regretter la courte durée : 6 minutes. Reste que l'attraction vaut le détour et fait déjà partie des incontournables de la zone coloniale.

Une des plus vieilles bâtisses du centre colonial

Le cadre mérite lui aussi le coup d'oeil. Située à l'angle de la calle Bellini, et de la calle Isabel la Catolica, la maison restaurée pour l'occasion est une des plus anciennes de la capitale, construites dans les années 1500. Dans l'entrée, sur le carrelage d'origine damé rouge et blanc, ont été installés une petite boutique de produits faits main, un bar à bonbons, des machines à pop-corn. Accrochées aux murs qui sentent encore la peinture fraîche, quelques oeuvres d'art, dont les compositions en bois que l'artiste berlinoise Hannah Parr a réalisées sur mesure pour les lieux.

Un écrin pour les producteurs de cinéma indépendant

Un beau projet de quelque 100 millions de pesos qui aura mis deux ans à voir le jour. A l'origine : plusieurs investisseurs privés et notamment Cristobal Justiniano, déjà impliqué dans le secteur touristique dominicain via la compagnie Audio Guide Dominicana. C'est à Londres qu'il eu a le déclic. ?J'ai découvert l'attraction 4D de la grande roue The London Wheel et je me suis dit que c'est ce qu'il fallait pour Saint-Domingue, la première ville du nouveau monde. Un mélange entre divertissement et culture?.

Aujourd'hui concrétisée, son initiative peut se targuer d'être une des seules attractions 4D du monde à pouvoir être accessible simultanément en autant de langues. Neuf au total : espagnol, anglais, français, allemand, russe, italien, portugais, mandarin et japonais. Et ce n'est pas tout. Outre la dimension touristique, ?The colonial gate 4D cinema? a des ambitions culturelles.

D'ici quelques jours, une de ses deux salles (16 et 32 places) sera en effet dédiée en soirée à la projection de films indépendants, ou mettant en valeur le travail des producteurs dominicains. Premier opus à l'affiche  : ?Dolarès de arena?, le film adapté du roman ?Les dollars de sable? du Français Jean-Noël Pancrazi et dont l'intrigue se déroule notamment à Las Terrenas. Trois années de la vie d'une Française d'âge mûr (campée avec brio par Géraldine Chaplin) et d'une jeune Dominicaine liées par l'amour, l'argent et l'angoisse de la solitude?

Florence Buades / Photos : ABJ  (www.lepetitjournal.com/republique-dominicaine), mardi 2 juin 2015

 

Adresse : calle Isabel La Católica esquina Padre Billini?.  

Ouvert de lundi à dimanche, de 9h à minuit.

Tarif court métrage : 400 pesos.

Déconseillé aux enfants de moins de 4 ans, aux femmes enceintes et aux personnes souffrant de maux de dos.

Contacts : www.thecolonialgate.com / 809 682 4829

0 Commentaire (s)Réagir

Vivre en République Dominicaine

EXPATRIATION

Insécurité : les pays qui inquiètent les expatriés

Décidés à prendre le large mais inquiets pour votre sécurité ? Fuyez le Brésil, évitez les Etats-Unis ! C’est ce que révèle la dernière édition d’Expat Insider...

Sur le même sujet