Mardi 25 septembre 2018
République Dominicaine
République Dominicaine
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

CONCERT HISTORIQUE - Le groupe dominicain Ilegales célèbre ses 20 ans de carrière ce samedi à Saint-Domingue

Par Lepetitjournal République Dominicaine | Publié le 16/09/2015 à 22:00 | Mis à jour le 17/09/2015 à 04:04

 

 

Le rendez-vous qui s'annonce d'ores et déjà historique pour les fans du groupe Ilegales. Le trio (ex-quatuor) dominicain Ilegales formé en 1995 et mené aujourd'hui par le chanteur Vladimir Dotel avec Juan Carlos Campos et Lumy Pimentel célèbre ses 20 ans de succès ce samedi 19 à Saint-Domingue.

Deux décennies de tubes mêlant le traditionnel merengue aux sonorités contemporaines comme le hip-hop et la house musique. Un style unique que le groupe se plaît à appeler "merenhouse".

Dernier succès en date, "Pastilla", qui a affolé les réseaux sociaux...






Un extrait du dernier album du groupe : "Inagotable". "Inépuisable", en français...Un titre qui fait référence à la longévité du groupe, et qui annonce ses intentions de continuer encore longtemps à surfer sur le succès. Mais pas sans peine. Dans une récente interview, le chanteur insistait en effet sur l'important travail fourni pour parvenir à une telle réussite.

Récipiendaire de nombreux prix et connu bien au-delà des frontières dominicaines, notamment grâce à des chansons comme "La Morena" ou "Fiesta caliente", Ilegales enchaîne les tournées en Amérique Latine, aux États-Unis, et même en Europe...




Samedi 19 septembre, 8h30 pm
Places : 1000 RD$ - 5 000 RD$
Amphithéâtre Nuryn Sanlley
Avenida Doctor Fernando Arturo Defilló 4, Saint-Domingue

FB (www.lepetitjournal.com/republique-dominicaine), mardi 15 septembre 2015
Pour nous suivre, aimez notre page Facebook et inscrivez-vous à la newsletter, c'est gratuit !


0 Commentaire (s)Réagir

Vivre en République Dominicaine

Buenos Aires Appercu
SOCIÉTÉ

L’épineuse problématique de l’IVG en Amérique latine

En Amérique latine, la légalisation de l'avortement demeure une position marginale. L’avortement clandestin, souvent le seul choix, est responsable d’au moins 10% des décès maternels.

Sur le même sujet