Lundi 18 octobre 2021
TEST: 2266

CULTURE - Art égyptien ou "Art made in Egypt" ?

Par Lepetitjournal Le Caire | Publié le 17/07/2007 à 02:00 | Mis à jour le 13/11/2012 à 11:09

Qu'est qu'un Africain ? C'est la question posée à l'occasion de la cinquième édition d'Africa Remix, la plus grosse expo d'Art contemporain africain au monde. Après Londres, Paris, Düsseldorf et Tokyo, c'est pour la première fois en Afrique, jusqu'au 30 septembre, à Johannesburg, que 25 pays africains dont l'Egypte, sont représentés par 85 artistes

Shish Kebab, par Lara Baladi, 2004 (Photo DR)

Simon Najmi, écrivain camerounais installé à Paris, est le commissaire de l'exposition. Trois thèmes ont été proposés pour conduire la réflexion : identité/histoire, ville/terre, corps/esprit. Ces thèmes sont déclinés sous des formes artistiques riches et complémentaires : peintures, sculptures, installations, photos, vidéos, design. Et, une question posée : Qu'est ce qu'un Africain ?
Clive Kellner est le directeur de la Johannesburg Art Gallery qui accueille l'expo en 2007. Ce lieu a ceci de particulier et de symbolique qu'il est situé dans un quartier chaud de la ville, dans lequel les Africains blancs du Sud n'osent généralement pas s'aventurer. La JAG était en outre la meilleure infrastructure pour recevoir l'événement, mais les fonds publics dont elle bénéficie normalement n'étaient pas suffisants, et les investisseurs privés pas forcément intéressés. Alors, plusieurs sponsors français, entre autres nationalités, apportent leur soutien à la manifestation. Parmi eux, l'Organisation internationale de la francophonie, l'Alliance française, l'Ambassade de France en Afrique du Sud, l'Institut Français d'Afrique du Sud, Cultures France, et TV 5 Monde.

L'Egypte dans Africa Remix

The Frozen Memory, par Amal Kenawy, 2002 (Photo DR)

Cinq artistes égyptiens participent à Africa Remix : Lara Baladi, Moataz Nasr, Sabah Naim, Shady El Noshokaty, Amal Kenawy et Abd el Ghany. Des artistes que nous retrouvons régulièrement dans les galeries d'art contemporain du Caire (Townhouse Gallery notamment), mais qui exposent aussi massivement à l'étranger.
À la question, "Qu'est ce qu'un Africain ?", l'artiste Lara Baladi répond qu'il y a autant de réponses qu'il y a d'Africains ! Amal Kenawy ajoute que l'Afrique n'est pas un seul pays. En effet, Africa Remix présente autant de travaux attendus, qui ont un goût d'exotisme pour le visiteur non-africain, que de travaux qui ne semblent pas porter la marque "made in Africa"et vont bien au-delà des clichés. Par exemple, explique encore Amal Kenawy, l'Egypte est un pays compliqué, il porte souvent l'étiquette de pays islamique, pourtant, l'Islam est loin d'unifier tout le monde ici. On ne peut donc pas apporter une seule et unique réponse.
Lara Baladi présente la même ?uvre depuis l'édition d'Africa Remix à Düsseldorf, une ?uvre intitulée Shish Kebab. Il s'agit d'une installation sous forme de boîte à musique à l'intérieur de laquelle on peut visionner plusieurs vidéos, d'après la musique d'un film d'Ismaël Yassine. Amal Kenawy, elle, propose un travail qu'elle a réalisé en 2002, une installation vidéo à double écran, couplée à une sculpture, nommé The Frozen memory. Le questionnement qu'elle dégage à travers ce travail est celui de la relation entre l'être humain et la société : qu'est ce qui différencie l'être humain d'une machine. Et si la mémoire était gelée ? demande t-elle alors, tel un ordinateur, l'homme serait un résultat mathématique (1+1=2).
Marie GIROD. (www.lepetitjournal.com - Le Caire) mardi 17 juillet 2007
Lien Internet :
http://www.africaremixjoburg.com

0 Commentaire (s) Réagir
Sur le même sujet