Mercredi 25 novembre 2020

Acheter des masques tout en aidant des femmes réfugiées

Par Ingrid Buffard | Publié le 03/06/2020 à 02:55 | Mis à jour le 03/06/2020 à 02:55
masques femmes réfugiées

Découvrez Zakia, une association qui vend des masques, et vient en aide aux femmes réfugiées.

C’est une belle histoire qui a commencé en novembre 2019 au Caire. Terah Bromley, une américaine-canadienne, a décidé d’apprendre à Sarah, une jeune soudanaise à faire de la couture. Et très vite, Sarah s’est révélée très douée. Sur Facebook, Terah raconte leur histoire et poste leurs créations. Petit à petit, les commandes ont pris de l’ampleur : c’est ainsi que Zakia est née. Un nom qui n’est pas donné au hasard, Zakia signifiant « intelligent » dans la langue arabe.

 

masques Egypte femmes réfugiées

 

Depuis, Natalina, Tida, et d’autres femmes réfugiées venues du Soudan ont rejoint le duo. Grâce à des donateurs, les femmes peuvent acheter du tissu, des machines à coudre. « Tout l’argent récolté revient à ces femmes et à leur famille », précise Terah. C’est la beauté de Zakia. On ne peut alors que vous encourager à faire appel à cette association.

Une entraide est née entre toutes ces femmes soudanaises : les plus anciennes épaulent les plus jeunes, les aident dans leurs confections. Le savoir-faire se transmet.

 

masques Egypte femmes réfugiées

 

En avril 2020, leur activité a évolué, avec la création de masques. Des masques en coton d’Egypte avec une double épaisseur, pour répondre le plus possible aux besoins.

Terah et Sarah continuent de voir plus loin pour Zakia. Elles aimeraient bien coudre des vêtements assortis maman-enfants. De beaux projets qu’on leur souhaite de réaliser.

 

ingrid buffard

Ingrid Buffard

Passionnée par l'histoire, l'histoire de l'art et la musique, Ingrid Buffard vous partage ici ses découvertes sur la vie au Caire.
0 Commentaire (s)Réagir