Lundi 24 septembre 2018
Le Caire
Le Caire
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

POÊLES DE CAIROTES - Abou Sougou, passion et tradition

Par Lepetitjournal Le Caire | Publié le 23/10/2015 à 12:00 | Mis à jour le 23/10/2015 à 08:34

Le vendredi c'est « Poêles de Cairotes ! » L'occasion de découvrir une recette locale de la gastronomie égyptienne ou bien un établissement prêt à faire voyager vos papilles. Cette semaine,  lepetitjournal.com a décidé de mettre à l'honneur un artisan plein d'envie et de passion, qui donnera à vos repas la gourmandise et le piquant qui raviront vos invités.

Cet artisan c'est Sohif, fondateur de "Abou Sougou" qui nous offre généreusement sa recette de merguez traditionnelles.

Passion et tradition, la recette du bon

Sohif a voulu revenir à la plus simple des traditions pour créer sa recette de merguez. Plus de simplicité pour plus de goût, voilà le crédo qui l'a guidé dans sa nouvelle entreprise, un peu lassé de la fadeur des produits industriels disponibles en magasin et inspiré par les saveurs de Tunisie.

Alors, chez lui, il fait venir de la viande de boeuf « baladi », un boyau d'agneau « baladi » aussi, de la harissa tunisienne importée directement, des épices ramenées du souq, et dans son pressoir artisanal, il confectionne chaque jour les commandes reçues.

 

La fabrication :

D'abord, il faut gâcher la viande de boeuf, bien tendre, on veillera juste à ne pas gâcher trop menu, pour une bonne merguez, il faut de la mâche, des morceaux. Puis on mélange à la main la viande et les épices, mais attention : la harissa tunisienne réserve des surprises pour les palais même les plus avertis!

Une fois que la chair à saucisse est prête, qu'elle a bien reposé, on installe sur l'embout du pressoir le boyau d'agneau à remplir. Il faut veiller à ne pas percer le boyau, mais si celui-ci est de bonne qualité, il sera suffisamment souple pour que l'introduction soit facile.

Et de l'autre côté du pressoir, on met la chair, qu'on va pousser avec précaution pour que la saucisse ait une jolie forme et une bonne densité/consistance.

Un kilo de chair à saucisse peut donner ainsi une bonne vingtaine de merguez, de quoi nourrir tous les invités, même les plus gourmands!

 

La cuisson :

A griller bien sûr! Même sans barbecue, on peut les faire cuire à feu vif à la poêle, sans ajout de matière grasse, jusqu'à ce qu'elles prennent cette couleur cuivrée si caractéristique.

Rien de plus simple!

 

La dégustation :

Avec du pain, avec de la semoule, des frites? la merguez s'accommode de tout, pour tous les plaisirs culinaires! 

Bon appétit à tous, de la part de Sohif et du petitjournal.com Le Caire!!!

 

Abou Sougou : par téléphone au 01 115 304 304, ou par mail à bezzaou.sohif@laposte.net

Merci à Sohif pour les photos

Quentin Boissard (www.lepetitjournal.com/le-caire) - Vendredi 23 octobre 2015

 

0 Commentaire (s)Réagir

Vivre au Caire

Entre Israël et l'Egypte, quarante ans de "paix froide"

Quarante ans après les accords de Camp David, Israël et l'Egypte vivent une paix "froide", les relations diplomatiques entre Etats n'ayant pas réussi à réchauffer les sentiments de la population

Communauté

Beyrouth Appercu
FRANÇAIS DE L'ÉTRANGER

Amal Lakrafi lance la 1ère "élection de députés juniors"

Amal Lakrafi, députée de la 10ème circonscription des Français établis hors de France, lance le concours ‘’Election de députés juniors’’ destiné aux jeunes Français de 13 à 17 ans.

Sur le même sujet