Lundi 19 août 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

TABATABA – Dans le cadre du festival « En Lisant » Koltès et l’incandescence des années 70-80

Par Lepetitjournal Haiti | Publié le 21/06/2016 à 15:56 | Mis à jour le 21/06/2016 à 18:34

 

Lundi 27 juin 2016 – IFH – 7h pm – Entrée libre
Théâtre
Tabataba

Mise en scène de Eliezer Guerisme
dans le cadre du festival « En Lisant » Koltès et l'incandescence des années 70-80

La BIT-Haïti dont l'une des missions est de promouvoir la dramaturgie contemporaine s'est fixée pour mission d'organiser annuellement le festival En lisant afin de faire découvrir au public haïtien les œuvres majeures des auteurs contemporains.
La première édition dudit festival est consacrée à l'œuvre d'un des plus grands dramaturges contemporains, Bernard Marie-Koltès, un auteur avec une œuvre puissante qui reflète par ces thèmes l'incandescence des années 80.

La pièce Tabataba de Bernard-Marie Koltès peint le tableau d'un couple de frère et sœur, Petit Abou et Maïmouna, qui se retrouve dans une situation pathétique. Celle d'une relation incestueuse dont ils n'arrivent pas à se déprendre. Elle décrit également la vie de ce couple d'adulte encore enfermé dans leur enfance.
Tabataba traduit l'amour érotique inconscient chez un couple de frère et sœur qui donne naissance à un conflit.

lepetitjournal.com haiti

Lepetitjournal Haiti

L'édition d'Haïti de Lepetitjournal.com, le média des Français, des francophones et des francophiles à l'étranger
0 Commentaire (s)Réagir

Vivre à Haïti

Hong Kong Appercu
LITTERATURE

Interview de Dany Laferrière: Du Petit-Goâve à la Coupole

Déjà immortel et pourtant mouvant dans l’instant présent, l‘écrivain haïtien et canadien a emporté l’auditoire de Hong-Kong university de sa passion pour la langue française, « infiltrée dans sa chair

Expat Mag

Notre-Dame: point d'étape sur un chantier titanesque

Lundi redémarre le gigantesque et complexe chantier lancé après l'incendie qui a ravagé la toiture de Notre-Dame de Paris, interrompu le 25 juillet dernier en raison des risques de contamination...