Vendredi 17 août 2018
Francfort
Francfort
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

PÂQUES - Disparition des différences culturelles France-Allemagne ?

Par Lepetitjournal Francfort | Publié le 01/04/2018 à 16:40 | Mis à jour le 11/04/2018 à 17:37
Pâques différences culturelles France-Allemagne

En France, à partir du Jeudi saint qui précède Pâques, les cloches se font silencieuses dans les églises. La tradition veut que l’on raconte aux enfants que les cloches partent à Rome se faire bénir et que lors de leur retour, le dimanche de Pâques, elles jettent des œufs, des poules, des cloches en chocolat. Mais qu’en est-il du lapin de Pâques ?

Cette tradition est quant à elle allemande ! A l’origine, le lapin de Pâques ne figure pas dans les traditions françaises. Pourtant aussi surprenant que cela puisse paraître, la commercialisation des lapins de Pâques représente aujourd’hui près de la moitié des ventes* de chocolats de Pâques des moyennes et grandes surfaces dans l’Hexagone. Les œufs, les poules et les cloches en chocolat se partagent le reste des ventes. Le lapin de Pâques présenté dans un emballage doré a été introduit il y a une dizaine d’années en France. Il est alors le symbole de l’évolution des traditions et plus largement d’une mondialisation culturelle. Les rapprochements culturels franco-allemands ne sont donc pas seulement réduits à la seule frontière du Rhin.

Des distinctions restent cependant importantes : en Allemagne on peint et on décore les œufs de Pâques beaucoup plus qu’en France. Des œufs durs sont achetés en masse par les familles pour être décorés alors qu’en France on préfère largement les œufs en chocolat déjà emballés et près à être cachés et… mangés. Cette tradition allemande peut s’avérer longue et il vaut mieux s’armer de patience : les dessins sont tout d'abord tracés sur les œufs avec de la cire d'abeille. Ensuite on trempe les œufs dans une teinture de couleur vive afin que celle-ci colore la partie de l'œuf non recouverte par la cire. Et l’opération est souvent répétée 2 ou 3 fois avec des couleurs différentes. Pour les plus pressés, les magasins proposent également de vrais œufs durs déjà colorés prêts à être consommés, ce qui peut surprendre voire rebuter les Français voyageant en Allemagne plus habitués aux douceurs chocolatées.

Maxime Ollivier (www.lepetitjournal.com/francfort), dimanche 1er avril

*Source statistiques : émission Karambolage : https://www.youtube.com/watch?v=6JeIPNpVHtc

lepetitjournal.com Francfort

Lepetitjournal Francfort

Les dernières actus de la région, des portraits de francophones, des interviews exclusives et idées de sorties c'est sur www.lepetitjournal.com/francfort !
0 CommentairesRéagir