Jeudi 23 mai 2019
Francfort
Francfort
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

CLASSEMENT - Où gagne-t-on le plus… et le moins en Allemagne ?

Par Valérie Keyser | Publié le 25/04/2019 à 07:00 | Mis à jour le 25/04/2019 à 10:36
Photo : (Photo © Pixabay)
Allemagne revenus ménages villes

En Allemagne, une récente étude révèle qu’il existe des disparités énormes au niveau des revenus des habitants selon les régions. Où gagne-t-on le plus, et le moins ?


Bonne nouvelle ! Le revenu moyen par habitant en Allemagne augmente régulièrement. Selon une étude de l'Institut des sciences économiques et sociales (WSI) de la fondation syndicale Hans-Böckler, les Allemands ont aujourd'hui plus de 12 % de plus sur leur compte qu'en 2000. Cependant, ces derniers ont des revenus très inégaux suivant les régions où ils habitent. Cela signifie qu'après déduction des impôts et prélèvements sociaux, ils ont moins d’argent pour leurs dépenses de consommation ou l’épargne en Allemagne de l'Est que dans la plupart des villes de l'Ouest. En moyenne, chaque personne dispose de 23 295 euros par an.


 

Le classement des grandes villes

La ville la plus riche reste Munich avec un revenu moyen par habitant de 29.685 euros. Elle est suivie par Stuttgart (25.012 euros), Nuremberg (24.993), Düsseldorf (24.882 euros) et Hambourg (24.421 euros). Francfort et Cologne disposent sensiblement des mêmes revenus avec respectivement 21.690 euros et 21.608 euros annuels. Berlin (19.719 euros), mais surtout Leipzig (17.770 euros) et Duisburg (16.881 euros), ont enregistré des résultats nettement moins bons.


En Hesse la ville la plus pauvre côtoie la plus riche

Les ménages du Hochtaunus ont un revenu par habitant particulièrement élevé. Celui-ci dépasse très largement les 30.000 euros annuels.

Non loin de là, le vilain petit canard du classement est sans conteste la ville d’Offenbach, la ville la plus pauvre de Hesse avec 17.687 euros par habitant. Dans l'ensemble, les revenus des ménages en Hesse ont augmenté de 7,9% en moyenne entre 2000 et 2016 et atteignent 22.454 euros annuels par personne en 2019.


La Bavière tient toujours le haut du pavé, Gelsenkirchen est en bas du classement

Dans la région la plus prospère d’Allemagne, à Starnberg près de Munich, le revenu moyen par habitant est de 34.487 euros par an, soit plus du double de celui de Gelsenkirchen, ville de Rhénanie du Nord-Westphalie située tout en bas du classement avec un revenu annuel de 16.203 euros par habitant. Outre Gelsenkirchen, les villes de Duisburg et Halle an der Saale se situent en bas de l’échelle, avec un revenu par habitant inférieur à 18.000 euros. Les villes et les quartiers où les revenus sont particulièrement bas se trouvent non seulement dans la région de la Ruhr, la Sarre et la Basse-Saxe mais aussi en Allemagne de l'Est, toujours pauvre 30 ans après la réunification.


Par ailleurs, les auteurs de l'étude mentionnent que le niveau de revenu dans la région de la Ruhr et de nombreuses villes de l'Est est "comparable à celui de l'Italie ou de la Corse" tandis que les habitants des régions les plus riches comme à Starnberg en Bavière, dans le Hochtaunus en Hesse ou encore à Heilbronn dans le Bade-Wurtemberg, gagnent, avec des revenus au-dessus de 32.000 euros annuels, plus que le Luxembourg, le pays considéré le plus riche de l’Union européenne.

 

Valerie Keyser

Valérie Keyser

Directrice de l'édition et rédactrice en chef depuis 2013, elle en définit la ligne éditoriale et les sujets et peut vous aider à développer votre notoriété en présentant votre activité ou entreprise au travers de publi-reportages et de portraits.
0 Commentaire (s)Réagir

Vivre à Francfort

TRADITIONS

Les Straßenfeste ou fêtes de rue de Francfort

Les vacances arrivent déjà à grand pas ! Et pour se sentir déjà un peu en vacances, rien de tel que de flâner dans les rues lors des fêtes typiquement allemandes qui vont égayer vos sorties.

Expat Mag

Quels sont les meilleurs vins du monde ?

Le plus grand concours viticole du monde vient de rendre son verdict. Parmi les milliers de vins en compétition, seuls 50 ont reçu le titre très prisé « Best in Show ». Les vins français figurent-ils