Vœux du Consulat autour du livre « La Guerre est finie »

Par Valérie Keyser | Publié le 26/01/2014 à 23:00 | Mis à jour le 23/06/2020 à 19:40
Photo : © Valérie Keyser pour lepetitjournal.com/francfort
DELESTRE THIELE Guerre

C'est autour de la version allemande du livre « La Guerre est finie »

traitant de la 1ère Guerre Mondiale et en présence de l'artiste lorrain Philippe Delestre et de son éditeur André Thiele que le Consulat général de France à Francfort et l'Institut Français de Mayence ont célébré la journée franco-allemande le 23 janvier dernier, soit un jour après la date choisie officiellement pour commémorer la signature du Traité de l'Elysée.

La soirée délicieusement bercée sur des airs de Debussy, Yann Tiersen ou encore Erik Satie par le pianiste Christian Grifa, a également permis de récompenser les élèves méritants de DELF, Diplôme d'enseignement en langue française.
 

2014, une année de commémorations

Après l'ouverture de la cérémonie par Thibault de Champris, Directeur de l'Institut Français de Mayence, Sophie Laszlo, Consule générale de France à Francfort a prononcé ses vœux et félicité l'Institut mayençais pour son dynamisme exceptionnel depuis sa création en 1946 ainsi que les myriades d'initiatives franco-allemandes qui fleurissent depuis des années dans les domaines scolaires, universitaires mais aussi économiques entre les régions de Rhénanie-Palatinat et de Bourgogne.

La réception, en ce 23 janvier 2014, revêtait un caractère bien particulier puisque l'année 2014 commémore non seulement les 100 ans du début de la 1ère Guerre mondiale mais marque aussi les 75 ans du début de la Seconde Guerre mondiale et le 25e anniversaire de la chute du Mur de Berlin. La présentation de la version allemande du livre « La Guerre est finie » avec les dessins de l'illustrateur lorrain Philippe Delestre, a ainsi trouvé merveilleusement sa place en cette année commémorative et la mise en lumière du courage des élèves de DELF a permis d'apporter une valeur très symbolique dans une région qui a tant souffert des conflits. Walter Schumacher, Secrétaire d'Etat, qui représentait Doris Ahnen, Ministre de la culture et de la formation à la réception s'est d'ailleurs de son côté réjoui que dans une région si fortement marquée par les guerres, il soit peu resté de l'aspect militaire et a qualifié de remarquable réussite le développement de l'aspect culturel qui ne cesse de s'intensifier.

delf mainz
Elèves de DELF 2014. © Valérie Keyser pour lepetitjournal.com/francfort


 

Récompense des élèves de DELF les plus méritants

Le DELF, diplôme d'enseignement en langue française, est un diplôme officiel délivré par le ministère français de l'Éducation nationale, pour certifier les compétences en français des candidats étrangers et des Français originaires d'un pays non francophone. Ces derniers sont testés lors de l'examen sur leur compréhension ainsi que sur leur production orale et écrite. Le DELF est préparé par 65000 élèves et l'Institut français de Mayence est de loin un des plus performants en ce qui concerne la préparation à ce diplôme enregistrant 98% de réussite.
C'est sous l'impulsion du Président de la DFG (Deutsch-Französische Gesellschaft) de Mayence que les apprenants de français se présentant à l'examen du DELF et ayant obtenu les meilleurs résultats, ont pu être récompensés chaque année officiellement. L'objectif de cette remise officielle de prix est non seulement de féliciter les candidats pour leurs performances mais aussi leurs professeurs qui les préparent assidument, de les motiver et de montrer qu'apprendre le français, ça vaut la peine.

Le prix DELF 2014 a ainsi été remis par Monsieur Kalinowski et Margret Schulz, Attachée de coopération pour le français pour la Rhénanie-Palatinat et la Hesse, à :
- Judith Braun de l'école professionelle Berufsbildenden Schule THGS Bad Kreuznach, représentée par Madame Scholten, enseignante de français,
- Roxane Wolf de la Realschule Plus Neuerburg,
- Geneviève Chaumont du Martinus Gymnasium Linz,
- Alexander Busneag du lycée Gymnasium an der Heinzenwies.


Un livre aux illustrations naïves pour un terrible combat

Puis dans un autre registre, André Thiele, éditeur aux éditions VAT Mainz du livre « Der Krieg ist vorbei », version allemande de « La Guerre est finie » a fait alors part de ses nombreuses réserves avant l'édition du livre. Malgré tout l'intérêt que pouvaient présenter les textes à la première lecture, il était en effet très sceptique au départ par rapport à un sujet très lourd, celui de la 1ère Guerre Mondiale, une terrible guerre de tranchées, véritable boucherie humaine, la fameuse « Der des Ders ». Ce sont les illustrations de Philippe Delestre, des dessins très humains, naïfs, voire enfantins, mettant la Guerre au premier plan, le quotidien et les souffrances d'hommes au front, voire les prémices d'une réconciliation, tout ceci sans distinction nationale, que les soldats soient français ou allemands, qui l'ont finalement convaincu à éditer le livre en janvier 2014. L'ouvrage préfacé par le célèbre écrivain Philippe Claudel est un véritable petit chef d’oeuvre de couleurs et de profondeur avec des commentaires choisis de témoins de l'époque.

 


© Valérie Keyser pour lepetitjournal.com/francfort


Philippe Delestre, connu pour avoir travaillé pendant des dizaines d'années pour le quotidien « l'Est Républicain », ainsi que pour de nombreux autres journaux locaux a fait l'effort de s'adresser au public en allemand et a évoqué avec beaucoup d'émotion ses motivations pour illustrer le livre « La Guerre est finie ». Originaire de Lorraine, ses deux grands-pères ont été envoyés au front, aucun des cousins ne reviendra du combat ! Puis logé dans la famille Langenbein lors de son premier séjour en Allemagne en 1969 à Bad-Türkeim, il sympathisera avec le grand-père allemand qui lui parlera longuement de la Guerre de 14-18. Des échanges qu'il n'oubliera jamais et qui lui donneront l'idée de ces dessins mettant l'homme au cœur des préoccupations quelle que soit sa nationalité.

L'exposition d'aquarelles de Philippe Delestre a alors été déclarée ouverte. Elle durera jusqu'au 26 février à l'Institut Français de Mayence, Shillerschtrasse, 11. Du lundi au vendredi 9h30 à 13h / 14h30 à 18h.

 

Valérie Keyser

Valérie Keyser

Directrice de Lepetitjournal.com à Francfort et Heidelberg-Mannheim (2013-2019) et Rédactrice en chef des 6 éditions Allemagne (juin 2019-décembre 2020), Valérie est aussi Guide interprète conférencière et professeur de Tandem.
0 Commentaire (s) Réagir
Sur le même sujet