VIVE LA RENTREE ! – Bonnes résolutions, cartables impeccables, ″Schultüte″ et nouveautés littéraires : les joies de la reprise

Par Lepetitjournal Francfort | Publié le 06/09/2015 à 22:00 | Mis à jour le 05/09/2015 à 09:35

Oubliez vite vos vacances : comme chaque année, l'école et la routine reprennent inéluctablement leur cours. Et si votre enfant entre au CP, fêtez l'événement dignement, comme les Allemands

Le phénomène est-il franco-français ? On cherche en tout cas en vain une traduction allemande du mot ?rentrée? qui est bien plus qu'un ?Schuljahranfang?. Après la pause de l'été où tout fonctionne au ralenti, la rentrée et ses rituels (se ruiner en fournitures scolaires par exemple) permettent de replonger rapidement dans la ?vraie? vie.

Bricoler pendant des heures une ?Schultüte? fait maison

Si le terme de rentrée n'a pas d'équivalent en allemand, la ?Schultüte? est un concept intraduisible en français. Elle fait partie intégrante de la véritable célébration de l'entrée à l'école primaire en Allemagne. Les mères modèles (je ne connais aucun père s'étant attelé à la tâche) passent de longues heures à bricoler une ?Schultüte?personnalisée ; les autres se contentent d'acheter dans le commerce cette sorte de grand cornet en carton. Peu importe la forme finalement, c'est le contenu de la ?Schultüte? qui intéresse les écoliers, surtout quand elle n'est pas remplie de fournitures scolaires mais de sucreries...
Autre élément important pour fêter dignement l'entrée à la grande école, le cartable allemand ou ?Ranzen?, acheté des mois à l'avance et déjà exhibé fièrement aux copains du Kindergarten. Il est hors-de-prix, mais c'est généralement les grands-parents qui l'offrent et les enfants l'utilisent toutes les primaires (du moins dans les Länder qui comme la Hesse comptent quatre années de ?Grundschule?), donc l'investissement est amorti - à condition bien sûr que l'enfant accepte encore à dix ans de se balader avec une princesse rose/un dinosaure vert sur son dos.

Couleurs criardes des cartables allemands

Vous trouvez les cartable allemands de mauvais goût avec leurs couleurs criardes ? C'est la faute du ?Deutsche Institut für Normen? (cela ne s'invente pas) : la norme DIN58124 pour cartables prévoit que minimum 20% de la surface visible doit être en rouge, orange ou jaune fluo. Si cela vous fait mal au c?ur de voir votre enfant se promener avec un objet tellement kitsch sur le dos, sachez que les ?Ranzen? respectant la norme ont l'avantage d'être solides, étanches, légers, et de rendre l'écolier très visible? également auprès des automobilistes.
Ne laissez pas les cartables vous gâcher le grand jour qu'est l'entrée au CP (cours préparatoire) en Allemagne: les écoles proposent une cérémonie d'accueil des enfants et de leur famille, les églises souvent une messe pour les jeunes écoliers, les journaux des annonces sur mesure pour les féliciter. N'hésitez donc pas à prendre congé pour passer ce jour J avec votre enfant, à inviter mamie et papy (surtout s'ils ont payé le cartable) et à fêter l'événement dignement, comme les Allemands.

Aucun de vos enfants n'entre au CP ? Réjouissez-vous quand même de découvrir de nouveaux enseignants ou des groupes classes mélangés. La rentrée, c'est le temps béni où on n'a pas encore (trop) d'à priori, où un peu de nouveauté redynamise la vie ? même les copains de classe que l'on fréquente depuis belle lurette ont eu deux mois pour changer. Profitez de la période éphémère où le matériel scolaire est complet, où les mines des crayons ressemblent encore au chapeau pointu de la ?Messeturm? de Francfort,et où les cahiers sont immaculés. D'ici les vacances de Toussaint, le stylo coulera, les feutres perdront leur capuchon, les pages blanches se couvriront de ratures et des restes de goûter prendront possession des fonds des cartables.

Rentrée littéraire et bonnes résolutions

La rentrée n'est pas seulement scolaire mais aussi littéraire ; cela aussi c'est un phénomène français qui consiste à sortir un maximum de nouveautés avec un maximum de publicité à partir de la fin du mois d'août. Tous les prestigieux prix comme le Goncourt, le Renaudot, le Médicis ou le Fémina sont décernés entre fin octobre et début novembre: une période faste donc pour les amateurs de littérature, avec la ?Buchmesse? (Salon du Livre) en prime pour les Francfortois.

Vous n'avez pas d'enfant et vous n'aimez pas lire ? Qu'à cela ne tienne, profitez quand même de la rentrée comme d'un nouveau départ. Les vacances permettent de prendre du recul par rapport à la routine et de réfléchir aux changements à apporter au quotidien.Prenez de bonnes résolutions ? et si vous n'arrivez pas à les tenir du premier coup, le 1er janvier 2016 vous donnera une seconde chance.

Dominique Petre (ww.lepetitjournal.com/francfort), lundi 7 septembre 2015

(Photos DP lepetitjournal.com/francfort)

Suivez-nous sur facebook

lepetitjournal.com Francfort

Lepetitjournal Francfort

Les dernières actus de la région, des portraits de francophones, des interviews exclusives et idées de sorties c'est sur www.lepetitjournal.com/francfort !
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Francfort !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition internationale