Mardi 23 avril 2019
Francfort
Francfort
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

CONCOURS DE ROBOTIQUE – Quand le lycée français de Francfort accueille de petites créatures 2.0

Par Lepetitjournal Francfort | Publié le 21/05/2017 à 22:00 | Mis à jour le 21/05/2017 à 22:56

 

Ils sont de petite taille, et pourtant demandent beaucoup de travail ! Mercredi 17 mai se tenait dans le gymnase du Lycée français Victor-Hugo de Francfort la première édition du concours de robotique de l'établissement, nommé « La robotique tout un programme », où collégiens français et allemands n'avaient qu'un seul but, celui de franchir la ligne d'arrivée en premier avec leurs petits robots fabriqués main.

« Concours » : Départ de la course

Qui a dit que les robots n'avaient pas leur place à l'école ? Sûrement pas le Lycée français Victor-Hugo à Francfort, et encore moins son professeur de technologie, Christophe Bouvet, également organisateur du concours « La robotique tout un programme ! » Durant la journée du mercredi 17 mai, sept classes de l'établissement allant de la 6ème à la 3ème ainsi que quelques élèves du lycée allemand de Bad Vilbel, invités pour l'occasion, ont concouru avec leurs petits robots fabriqués par leur soin en classe ou en solitaire. Leur objectif : remporter la grande finale en fin d'après-midi, le concours étant divisé en plusieurs manches. Le principe ? Chaque robot doit suivre un parcours spécifique le plus vite possible sans dériver de sa trajectoire.Les robots, qui avaient tous été nommés par les participants, étaient tous construits autour du même thème : La conquête de l'espace. Des parents d'élèves étaient venus pour l'occasion afin d'encourager leurs enfants.

Un évènement franco-allemand impliquant des dispositifs particuliers

Organiser un concours de robotique n'est déjà pas simple, mais organiser un concours de robotique franco-allemand l'est encore moins ! Cela nécessite notamment quelques ajustements. Il a fallu « traduire tous les documents en allemand » nous confie l'organisateur. De plus, « le projet ne correspond pas à ce qui est enseigné en Allemagne, c'est pourquoi il était difficile de communiquer sur l'évènement ». La technologie n'est en effet qu'optionnelle dans les écoles allemandes contrairement aux collèges français, où la discipline est inscrite dans les programmes scolaires. C'est pourquoi, par ailleurs, seul un établissement scolaire allemand a répondu à l'appel à candidatures du Lycée français s'adressant aux établissements issus de Francfort et de sa région mais également aux différents Lycées français d'Europe et du monde. Les élèves allemands du lycée de Bad Vilbel ont donc été accueillis chaleureusement par l'établissement français.

Louane et son robot

Une ambiance à son comble

Dans le gymnase du Lycée français réquisitionné pour l'occasion, était installé un espace où concouraient les robots. En arrière-plan, un écran géant était érigé afin de suivre la course en détail assis confortablement. Pourtant, sur les chaises installées pour l'occasion dans le gymnase, personne ! Tous se sont pressés autour de la piste pour suivre la compétition au plus près, le tout dans une ambiance électrique. En allemand ou en français, chacun a encouragé son équipe, chacune composée d'environ cinq élèves.

Des élèves investis à 200%

Petits et grands se sont pris au jeu de la compétition. Christophe Bouvet, adepte de la pédagogie de projet, souligne à quel point les élèves, aussi bien Français qu'Allemands, se sont investis dans son projet. Louane, une collégienne française de 14 ans, raconte par exemple comment elle et son groupe s'installaient sur la terrasse du lycée pour travailler à la réalisation de leur robot en dehors des heures imposées, avec une seule crainte : « la peur que ça ne marche pas ». Quant à Amory, collégien franco-allemand de 13 ans, déçu d'avoir été éliminé dès le départ, il avoue avoir été pris par le temps durant l'élaboration de son robot nommé « Planet of the galaxy », mais confie avoir néanmoins apprécié la construction de son robot : « C'est l'idée de construire qui me plaît ».

« Gagnants » : de gauche à droite : Christophe Bouvet, Cordelia, Ombeline et Alice

Et les grands vainqueurs sont?

Le jury, composé de parents d'élèves, d'élèves et de professeurs a tranché : ce sera Cordelia, Carlota, Alice et Ombeline, toutes les quatre âgées de 15 ans, qui finiront en haut du podium ! Le premier prix ? Un robot bien-sûr ! Quant à leur professeur, une médaille d'or officieuse du « meilleur concours de robotique des pays européens » lui a été décernée par le proviseur-adjoint du lycée, François Lechevalier. L'aventure n'est pour autant pas terminée. En effet, Christophe Bouvet espère bien renouveler l'expérience, mais, cette fois, « avec plus d'établissements ». Une affaire à suivre...

(Photos JV lepetitjournal.com/francfort)

Johanna Vuadens (www.lepetitjournal.com/francfort), lundi 22 mai 2017

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter
Suivez-nous sur facebook
Suivez-nous sur twitter



lepetitjournal.com Francfort

Lepetitjournal Francfort

Les dernières actus de la région, des portraits de francophones, des interviews exclusives et idées de sorties c'est sur www.lepetitjournal.com/francfort !
0 Commentaire (s)Réagir

Actualités

CARRIÈRE

RESPEA - Quand et pourquoi faire un bilan de compétences ?

Accompagné par un conseiller spécialisé, le bilan de compétences permet de faire le point au bon moment et d’éviter de perdre le Nord, le monde du travail évoluant rapidement.

Communauté

Heidelberg Mannheim Appercu

PAROLE DE BLOGUEUR – Oh là là les œufs mimosa !

Dans notre nouvelle série consacrée aux blogueurs, nous vous présentons notre blogueuse coup de cœur du jour, Caro Lime et son blog Oolala. Nous avons craqué pour sa recette des œufs mimosa de Pâques.

Sur le même sujet