Mardi 20 novembre 2018
Édition Internationale
Édition Internationale
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

CONCERTATION - Quelles solutions pour favoriser la bonne réintégration des expatriés lors du retour en France?

Par Lepetitjournal.com International | Publié le 05/03/2015 à 19:21 | Mis à jour le 05/03/2015 à 02:02

 

Retour en France est un projet social et solidaire initié par Anne-Laure Fréant, consultante éditoriale, géographe et ancienne expatriée et Catherine Martel, psychologue et fondatrice de plusieurs associations à l'étranger dont deux accueils FIAFE. Leur idée est de fédérer la communauté des impatriés et des acteurs du retour d'expatriation, afin de construire ensemble des solutions qui favorisent la bonne réinsertion sociale et professionnelle des personnes expatriées (PVTistes, VIE/VAE, jeunes professionnels, familles, voyageurs) lors de leur retour en France.

Communiqué : Nous avons commencé, en octobre 2014, à poser les bases d'une réflexion collective sur le vaste enjeu de société qu'est le retour en France (même temporaire) après une expatriation. Alors qu'environ 100.000 jeunes (étudiants ERASMUS, PVTistes, VIE/VAE et étudiants hors Europe, voyageurs au long court) partent chaque année hors de frontières pour des séjours courts (et donc reviennent chaque année), et qu'environ 90.000 personnes (expatriés d'entreprise ou d'administration et leur famille) reviennent également chaque année, il n'existe pas encore de solution d'envergure, coordonnée et concertée, pour répondre aux problèmes de réinsertion professionnelle et sociale sur le long terme de ces « impatriés ».

En conséquence, beaucoup de personnes se trouvent isolées socialement et culturellement à leur retour, elles peinent à valoriser leur expérience à l'étranger et à reconstruire un projet professionnel de qualité en France, et choisissent parfois de repartir en emportant avec elles un sentiment de frustration et de déception. La détresse psychologique des « impatriés » et de leur famille peut être grande, mais elle n'est pas toujours facile à exprimer, faute d'interlocuteur et de volonté d'entendre, dans notre société, les difficultés concrètes de ces personnes (logement, scolarité, emploi?).

Comment pourrions-nous travailler ensemble pour résoudre ce véritable enjeu de société? Comment apporter des solutions concrètes et adaptées à cette communauté d'impatriés qui grossit chaque année? Comment les professionnels de l'expatriation travaillent-ils, et quels savoirs peuvent-ils apporter sur ce thème? Et surtout, comment pouvons-nous apporter une réponse forte, créative et autonome qui ne repose pas uniquement sur un appui politique, ou le bon vouloir des entreprises?

Voilà le questionnement que nous vous proposons de venir aborder avec nous lors d'une concertation solidaire, le vendredi 13 mars après-midi, au Centre Interdisciplinaire de Recherche, à Paris. Que vous soyez un professionnel de l'expatriation, une personne rentrée d'expatriation qui souhaite partager son expérience et entendre celle des autres, un membre d'association ou une personne évoluant dans l'entreprise, vous serez les bienvenus pour enrichir notre réflexion.

Pour connaitre le programme détaillé et vous inscrire à la concertation, cliquez ici ou écrivez-nous sur contact@expatnewdeal.org
Si le sujet vous intéresse mais que vous n'êtes pas disponibles pour cette concertation, n'hésitez pas à nous contacter pour convenir d'une rencontre à un autre moment.

Anne-Laure Fréant et Catherine Martel (www.lepetitjournal.com) vendredi 6 mars 2015

0 Commentaire (s)Réagir

Installation

EXPATRIATION

Quelles sont les meilleures et pires villes où s'expatrier ?

Positionnée à la 67ème place sur 72 villes à travers le monde, Paris figure parmi les pires destinations de l’Expat City Ranking 2018 d’InterNations. Les 10 villes en tête du classement sont Taipei...

Famille

ADMINISTRATION - Ce qui va changer pour les jeunes français expats

Journée défense et citoyenneté, Identification nationale des Etudiants, numéro INSEE… Les jeunes Français de l’étranger ne reçoivent pas exactement le même traitement administratif que les autres. Sur

Patrimoine

CSG-CRDS des non-résidents: pas d'avancée au Sénat

Les sénateurs des Français de l’étranger, pourtant unanimes, n’ont pas réussi à arracher la fin de l’application des prélèvements sociaux à l'ensemble des Français de l’étranger, et pas seulement...

Retour en France

Nathalie Perakis-Valat, une âme d’artiste nomade

Parmi les belles rencontres de ma vie d’expatriée, il y a eu celle de Nathalie Perakis-Valat dont j’ai croisé la route à Shanghaï en 2013, puis furtivement à Singapour peu après. De retour à Paris...

Sur le même sujet