Jeudi 20 septembre 2018
Édition Internationale
Édition Internationale
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

RETRAITE À L’ÉTRANGER – Ça ne s’improvise pas

Par Lepetitjournal.com International | Publié le 09/11/2014 à 10:00 | Mis à jour le 07/11/2014 à 04:16

Loin d'être un phénomène de grande ampleur, prendre sa retraite à l'étranger tente tout de même de nombreux Français. Coût de la vie moins élevé, fiscalité attractive, climat favorable sont autant de bonnes raisons qui incitent certains retraités à s'expatrier. Le guide "Retraite sans Frontières" présente les 12 pays de retraite les plus appréciés par les retraités et explique pas à pas les démarches à entreprendre pour concrétiser le projet.

Retraite à l'étranger, « une tendance mondiale bien ancrée »

(Photo AFP)

Selon les chiffres du registre des Français de l'étranger, en 2013 la France comptait 225.000 résidants à l'étranger de plus de 60 ans. Mais contrairement aux idées reçues, les Français ne sont pas les plus nombreux à s'expatrier une fois le temps de la retraite venu. Il s'agit au contraire «d'une tendance mondiale bien ancrée, davantage développées dans des pays comme la Grande-Bretagne ou encore les Etats-Unis» peut-on lire dans le rapport parlementaire "Les Français de l'étranger : un atout dans la mondialisation". «L'arrivée plus tardive des Français sur le marché de "la retraite au soleil" s'explique sans doute par une moindre propension des Français à l'expatriation (...) mais aussi par la qualité de vie en France et par la relative douceur de son climat» témoigne dans le rapport Louis Eudes, conseiller en investissement immobilier et relocation de retraités à l'étranger.

Qui sont les retraités Français expatriés
Selon Paul Delahoutre auteur du guide Retraites sans frontière, on distingue 3 types de retraités vivants à l'étranger : les immigrés qui retournent dans leur pays natal à l'âge de la retraite, les exilés ou ces Français qui décident de rester vivre à l'étranger après y avoir mené toute leur carrière professionnelle et enfin les expatriés qui eux, franchissent le pas du départ le jour de la retraite sonné. Pour ces derniers, le choix de l'expatriation est surtout motivé par la recherche d'une destination dont le coût de la vie sera plus faible qu'en France tout en leur garantissant une bonne qualité de vie. « Compte tenu de l'augmentation des taux d'imposition et de la baisse des pensions, les retraités cherchent à préserver leur pouvoir d'achat en faisant le choix de l'expatriation. » constate Paul Delahoutre. « Mais attention, les raisons économiques ne suffisent pas à faire le choix de partir vivre sa retraite en dehors de sa terre natale. »

« S'assurer que les bénéfices de la nouvelle vie surpassent les manques de l'ancienne vie »
Bien sûr, avantages financiers et douceur du climat peuvent faire rêver plus d'un retraité mais Paul Delahoutre n'hésite pas à mettre en garde tout ceux qui décideraient de partir suite à un merveilleux séjour au club Med à Bali ou au Portugal. « Avant de partir, il faut impérativement s'assurer que les bénéfices de la nouvelle vie surpassent les manques de l'ancienne vie. (...) L'éloignement de la famille, la qualité des soins prodigués dans le pays, la langue, la sécurité... sont autant de critères que j'examine dans mon guide afin d'aider les retraités dans leur choix et démarche d'expatriation. » Et d'ajouter : « je conseille toujours aux gens de tester la destination au moins pendant 3 mois avant de décider de s'y installer définitivement. » Compte tenu de l'ampleur du bouleversement qu'induit une expatriation à l'âge de la retraite, les parlementaires estiment d'ailleurs que «ce phénomène n'a sans doute pas vocation à connaitre un développement exponentiel ».

Portugal et Maroc, les destinations préférées des retraités
Le Portugal est aujourd'hui la destination préférée des expatriés retraités Français et pour cause. Depuis août 2013, les retraités du secteur privé qui résident fiscalement au Portugal sont exonérés d'impôt sur leur pension retraite pendant 10 ans. De plus, le pays est une bonne alternative pour les retraités qui veulent dépenser moins qu'en France tout en bénéficiant d'une qualité de vie "à l'européenne". Selon Paul Delahoutre, le coût de la vie au Portugal serait inférieur de 20% au coût de la vie en France.
De très nombreux arguments font du Maroc une destination également très prisée des retraités : proximité géographique avec la France, langue française, importante communauté française, fiscalité très avantageuse pour les résidents français, climat méditerranéen, coût de la vie plus abordable qu'en France, richesse du patrimoine culturel et architectural. Mais compte tenu du climat international et de ses positions frontalières, l'engouement marocain tend aujourd'hui à ralentir au profit du Portugal, jugé plus sûr.

Claire Largillière (www.lepetitjournal.com) lundi 10 novembre 2014

Pour plus d'information, le guide est en vente sur le site www.retraite-etranger.fr

0 Commentaire (s)Réagir

Education

Jakarta Appercu
DÉVELOPPEMENT

Une école gratuite pour former les informaticiens arrive à Jakarta

Le secrétaire d’état chargé du numérique Mounir Mahjoubi était de passage à Jakarta ce lundi.Un accord de coopération entre l’école dite de type 42 et la Yayasan Academie a été signé.

Sur le même sujet