Mardi 20 novembre 2018
Édition Internationale
Édition Internationale
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Enseignement par correspondance : de la distance à la proximité

Par Lepetitjournal.com International | Publié le 03/05/2017 à 13:32 | Mis à jour le 08/02/2018 à 14:02


Harvard, Yale, Polytechnique, Sciences Po, … Les grandes écoles ont ouvert la caverne d’Ali Baba et commencent à donner l’accès à leurs cours en ligne. A l’heure où les offres de cours via Internet se multiplient, où les formations se monnaient ou s’échangent, où l’e-learning devient la nouvelle tendance innovante qui répond aux attentes et exigences de l’éducation moderne, la formation à distance n’est pourtant pas à ses premières armes. Retour sur l’
évolution d’un mode d’enseignement qui a fait ses preuves et a formé les plus grands de notre Histoire.    

                                       
A l’heure des lettres

A l’époque où l’école et l’université étaient destinées aux élites, de nombreux souverains bénéficiaient d’une instruction « chez eux » prodiguée par leurs précepteurs. Avec les guerres, ils recevaient des conseils pédagogiques par l’intermédiaire de lettres manuscrites, les courriers les plus célèbres étant ceux entre Alexandre le Grand et Aristote. Ces écrits sont les premières formes « d’enseignement par correspondance ».

Ces premières formes de cours à distance ont développé des échanges de savoirs avant même l’invention de l’imprimerie et des premiers livres qui ont eux bouleversé les modes d’acquisition des savoirs. C’est cet héritage fondé sur l’enseignement des savoirs fondamentaux qui a inspiré les méthodes les plus rigoureuses et les plus sérieuses d’enseignement par correspondance.

 
Les grandes figures de l’enseignement à distance

Dès 1728, Caleb Philips établit un programme d’enseignement à distance dont il fait la publicité dans la « Gazette de Boston ». C’est Sir Isaac Pitman, considéré comme le fondateur de l’éducation à distance, qui conçoit un programme fondé sur l’envoi de cartes postales et notes sténographiques qui connait un succès rapide. L’Université de Londres lance le premier diplôme « en ligne » en 1858. Aux Etats-Unis, l’Ecole Internationale par Correspondance compte déjà 1 million d’étudiants en 1891.

En France à la fin du XIXème siècle, Rose Hattemer, préceptrice, lance une méthodologie fondée sur une pédagogie unique adaptée à chaque élève. Dès 1885, elle fut une des premières à proposer des programmes développés, structurés et progressifs, pour l’instruction à distance des grandes familles partant dans les colonies. L’école Hattemer est ainsi née et devenue une des plus anciennes Institution experte dans l’accompagnement des enfants au cours d’expatriation.  


L’arrivée des médias informatisés

Avec le développement des médias comme la radio, la télévision puis Internet, les moyens de diffuser des savoirs se diversifient. Les premiers programmes éducatifs radiophoniques naissent en 1922 puis ceux télévisés en 1953. Ils mettent en place des premiers formats pédagogiques mélangeant méthodes orales et écrites. Ce sont les premières cassettes VHS (système vidéo domestique) qui proposent des cours filmés, accompagnés de supports écrits. Ces nouveaux outils favorisent l’apparition de l’université ouverte, première alternative ouverte avec notamment le lancement de l’université ouverte de Grande Bretagne, une des plus connues et plus importantes au monde.

L’apparition d’Internet bouleverse aussi le paysage de l’enseignement à distance qui, avec l’essor des ordinateurs personnels, se démocratise et se généralise. De plus en plus d’écoles et d’universités proposent des formations qualifiantes en ligne. L’avantage économique, le choix des formations, la flexibilité d’organisation et la capacité à rompre les barrières culturelles ou sociales, permettaient d’affirmer la force du télé-enseignement qui fonctionnait grâce à un suivi personnalisé avec un tuteur.

La multiplication des offres à distance et le succès grandissant de ces outils interrogent sur l’avenir même de l’enseignement des écoles présentielles classiques. Toujours en avance sur son temps, l’enseignement à distance mis en place par Rose Hattemer, il y a près de 130 ans, s’avère plus moderne que jamais en prévoyant de nouvelles fonctionnalités sur la plateforme Web : suivi des notes, historique du dossier pédagogique consultable de n’importe où et n’importequand. Ce n’est plus seulement par défaut que l’on suit les cours en ligne mais par réelle conviction pédagogique. Rappelons qu’une étude réalisée aux Etats-Unis indiquait que les résultats des élèves suivant une formation par correspondance étaient supérieurs à ceux de la moyenne nationale des élèves en école présentielle. Les résultats des élèves d’Hattemer Academy viennent corroborer ces données encourageantes pour l’avenir des élèves étudiant à distance.

Hattemer Academy
76-78, rue Saint-Lazare
75009 Paris
+33 (0)1 40 82 77 80 
www.hattemer-academy.com

 

0 Commentaire (s)Réagir

Installation

EXPATRIATION

Quelles sont les meilleures et pires villes où s'expatrier ?

Positionnée à la 67ème place sur 72 villes à travers le monde, Paris figure parmi les pires destinations de l’Expat City Ranking 2018 d’InterNations. Les 10 villes en tête du classement sont Taipei...

Famille

ADMINISTRATION - Ce qui va changer pour les jeunes français expats

Journée défense et citoyenneté, Identification nationale des Etudiants, numéro INSEE… Les jeunes Français de l’étranger ne reçoivent pas exactement le même traitement administratif que les autres. Sur

Patrimoine

Shanghai Appercu
FINANCE

ECONOMIE - Attention, ces transferts d’argent sont illégaux en Chine

En Chine, comme partout ailleurs, il est important de savoir quelles transactions sont considérées comme suspectes afin d’éviter de déclencher une enquête sur votre compte bancaire.

Retour en France

Nathalie Perakis-Valat, une âme d’artiste nomade

Parmi les belles rencontres de ma vie d’expatriée, il y a eu celle de Nathalie Perakis-Valat dont j’ai croisé la route à Shanghaï en 2013, puis furtivement à Singapour peu après. De retour à Paris...