Lundi 25 juin 2018
Édition Internationale
Édition Internationale
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

EDUCATION - Les parents français sont plus zen que les autres!

Par Lepetitjournal.com International | Publié le 23/04/2014 à 18:03 | Mis à jour le 24/04/2014 à 01:38

 

L?éducation est en enjeu crucial dans le monde d'aujourd'hui. Quels sont les meilleurs systèmes éducatifs ? Faut-il favoriser le bonheur d'apprendre ou l'autodiscipline ? Les parents de 15 pays différents ont été consultés par HSBC. Selon que l'on vive au Mexique, en Chine, en Turquie ou en France, les parents n'ont pas les mêmes attentes, ni le même stress ! 

4.500 parents de 15 pays différents ont été interrogés autour du monde. Tous sont d'accord : la scolarité est bien, pour les parents du monde entier, la priorité numéro 1.

photo AFP

A l'école primaire, près de la moitié des parents estiment que l'école doit apporter aux enfants la confiance (47%) mais aussi l'autodiscipline (43%) et le bonheur (37%).  Ces chiffres varient grandement selon les pays. 69% des Indonésiens plébiscitent la discipline, contre seulement 27% des Australiens, des Anglais et? 30% des Français. Le bonheur à l'école est une priorité pour les Britanniques (54%), mais aussi les Singapouriens et Taiwanais (49%).

Au secondaire, les parents estiment qu'une bonne éducation permet de développer les capacités des élèves  dans  les matières fondamentales (40%), la résolution de problèmes (35%), l'informatique (32%) et la pensée analytique (32%). Dans les pays où l'anglais n'est pas la langue maternelle, la plupart des parents estiment que l'apprentissage d'une  langue étrangère est fondamental. C'est particulièrement vrai au Mexique, en Turquie, à Hong Kong  et en Indonésie. En Asie, les parents attendent aussi que le secondaire favorise l'indépendance des enfants (pour 37% des Chinois et des Taiwanais). 

L'université est considérée comme le tremplin vers le succès. 89% des parents veulent que leurs enfants aillent à l'université. 2 parents sur 5 estiment que les études supérieures permettront d'entrer plus facilement dans le monde du travail. Conséquence logique : les études sont une source de stress pour deux parents sur cinq. Un élément particulièrement marqué à Taïwan (69 %).

En Malaisie, 91% des parents sondés souhaitent que leurs enfants poursuivent leurs études dans le supérieur ! Viennent ensuite les parents turcs (86% d'entre eux), les Brésiliens (84%) et les Indiens (83%). Dans les pays occidentaux, 61% des parents français attendant de leurs rejetons qu'ils fassent des études supérieures. Ils sont 55% aux Etats-Unis, 48% au Canada, 37% en Australie et seulement 19% à Hong Kong à formuler ce voeux.

Comment se préparer au mieux à réussir ?

Seuls 18% des parents envisagent une scolarité dans le privé au primaire. Ce taux monte à 33% pour le secondaire. C'est dans le monde asiatique que l'attrait du privé est le plus fort. On le sait ce taux est d'autant moins élevé lorsque la confiance dans l'école publique est grande.

En moyenne, 58% des parents croient que payer une bonne scolarité à leurs enfants est le meilleur investissement qu'ils puissent faire. Ce chiffre est beaucoup plus élevé encore au Brésil (79%), en Chine (77%), en Indonésie et en Turquie (75%). C'est nettement moins vrai pour les Français et les Britanniques.

Les Français sont les plus zen
La France compte justement les parents les moins stressés par l'orientation post-bac de leurs enfants (17 % contre 44% des Chinois ou 37% des Américains). Les parents français planifient moins à l'avance (4,4 ans en moyenne pour les études dans le supérieur contre 6,6 années pour les autres pays sondés) et ne voient pas pourquoi ils auraient commencé à économiser plus tôt pour financer les études, contrairement à 84% des Malaisiens et 67% des Brésiliens. 65% des parents français sont enclins à laisser leurs enfants partir étudier à l'étranger, c'est moins que la moyenne de l'ensemble des répondants (74%).

Au bout du compte, les Français portent un regard très critique sur leur propre système éducatif. À peine 9% des personnes interrogées estiment que l'enseignement est meilleur dans l'Hexagone qu'ailleurs. Seuls les Brésiliens sont plus sévères avec leur système scolaire (6%) alors que les Singapouriens sont satisfaits à 75% et les Indiens à 55%. Les Français plébiscitent l'Allemagne, suivie des États-Unis et du Royaume-Uni.

Sur l'ensemble des pays, c'est le système américain qui décroche la palme. 51 % des parents estiment qu'il offre le meilleur système éducatif, devant le Royaume-Uni (38 %), l'Allemagne (27 %), l'Australie (25 %) et le Japon (25 %).

MPP (www.lepetitjournal.com) jeudi 24 avril 2014

«Value of Education», enquête menée entre décembre 2013 et janvier 2014 auprès de 5000 parents dans 15 pays (Australie, Brésil, Canada, Chine, France, Hong Kong, Inde, Indonésie, Malaisie, Mexique, Singapour, Taïwan, Turquie, Grande-Bretagne, États-Unis).

Lire aussi : de notre édition de Kuala Lumpur : ETUDE HSBC ? ?Value of education? les résultats pour la France et la Malaisie

 

0 CommentairesRéagir

Famille

EXPATRIATION

Vivre à l’étranger pour mieux se connaître ?

D’après une étude scientifique américaine, vivre à l’étranger permettrait de mieux se connaître. Plus le séjour est long, plus la perception de son tempérament et de ses désirs serait juste. 

Retour en France

COACHING

Femmes expatriées: des clés pour trouver un emploi de retour en France

Vous avez suivi votre conjoint en expatriation et, dans ce cadre, vous avez quitté votre emploi. Cette expatriation, au-delà d’être une belle aventure familiale, était pour vous une parenthèse...

Sur le même sujet