Samedi 27 novembre 2021
Édition Internationale
Édition Internationale
TEST: 1491

BOURSIERS EXCELLENCE MAJOR – "Croyez en vos rêves !"

Par Lepetitjournal.com International | Publié le 05/10/2016 à 16:49 | Mis à jour le 05/10/2016 à 20:30

 

La "crème de la crème" des jeunes bacheliers internationaux issus du réseau français à l'étranger était réunie en ce début d'année universitaire dans les prestigieux locaux du Lycée Louis-le-Grand. Tous sélectionnés sur critères d'excellence, ils bénéficient d'une bourse afin de poursuivre en France des études supérieures dans les filières de haut niveau 

Lycée Louis-le-Grand, cérémonie d'accueil des BEM 2015 ? ©AEFE

La France accueillait 309.000 étudiants étrangers dans ses facs et ses écoles lors de l'année universitaire 2015/16. Parmi ceux-ci, certains se distinguent : chaque année, 200 brillants étudiants francophones, jeunes bacheliers du réseau de l'enseignement français à l'étranger, bénéficient du dispositif Boursier Excellence-Major, cofinancé par le ministère des Affaires étrangères et du Développement international et par l'AEFE ((Agence pour l'Enseignement Français à l'Etranger) pour poursuivre leurs études en France pendant 5 ans.

Issus du monde entier, ils étaient rassemblés en ce début d'année universitaire par l'AEFE dans les locaux du Lycée Louis-le-Grand. « L'ouverture est au c?ur de notre projet d'établissement » a rappelé Jean Bastianelli, son proviseur, qui a dit apprécier beaucoup les profils des élèves des lycées français de l'étranger. Certains d'entre eux, sûrement impressionnés par « l'épaisseur historique des murs » ont rejoint ses classes préparatoires, à la suite d'anciens aussi prestigieux que Molière, Victor Hugo ou Léopold Sédar Senghor, . « Le prestige de l'un des meilleurs lycées de France est en accord avec votre parcours, votre niveau d'étude et votre motivation », a déclaré aux jeunes boursiers Christophe Bouchard, le directeur de l'AEFE, rappelant qu'ils avaient été sélectionnés parmi les 15.000 bacheliers du réseau, dont les 2/3 sont étrangers. Avec ce « coup de pouce » financier, l'AEFE entend jouer son rôle de « passerelle » entre l'enseignement scolaire et l'enseignement supérieur en France.

LA PROMOTION BOURSIERS EXCELLENCE MAJOR 2016

?       547 candidatures reçues (+ 50 par rapport à 2015)

?       200 candidats sélectionnés

?       62 pays représentés

?       Les filières d'études suivies en France:

                 43,3% en CPGE

                 24,7% à l'Université

                 dont 10,4% en 1ère année d'études de Santé

                 20% à Sciences Po

                 7,5% en Ecole d'ingénieur

                 2,5% en Ecole d'art

                 1,5% en Ecole de commerce

?      38% en Ile de France ? 62% en région     

Kawfar est une jeune Casablancaise qui vient d'intégrer une classe préparatoire d'ingénieur à Louis-le-Grand. Pour elle, la vie en internat favorise l'intégration en France : « Il y a une vraie solidarité entre nous », dit-elle. Mariana arrive de Brasilia pour attaquer des études d'architecture. Georgios, lui, découvre Paris bien qu'il soit déjà venu en France petit, en vacances. Issu du Lycée français d'Athènes, il se dit « impressionné par la ville, son architecture, mais aussi par les mesures de sécurité mises en place après les attentats ». Il a hésité à faire une prépa à Henri IV avant d'opter pour l'université Dauphine : « cela me correspond mieux, c'est plus concret ; j'ai été bien conseillé par mes professeurs » dit-il, reconnaissant.

Andrea vient de Serbie et a rejoint une fac d'histoire après une année de prépa. Si elle avoue avoir eu du mal à trouver un logement et regretter les lourdeurs administratives françaises, elle dit aussi être « absolument ravie de cette année passée en France, je me sens à ma place ici ». Son objectif ? Intégrer Sciences Po et devenir diplomate. Et c'est tout le sens de ce dispositif, que ces élèves deviennent aussi des ambassadeurs de la France et favorisent son rayonnement dans le monde.

Dominique Tchimbakala, ancienne élève du lycée français de Brazzaville, maintenant journaliste à TV5MONDE, a exhorté les étudiants à rester eux-mêmes, à affirmer leur différence et à ne pas se limiter dans cette expérience en France. « Il faut croire en vos rêves, et comme le disait Benjamin Disraeli, homme politique et auteur britannique : "La vie est trop courte pour qu'elle soit petite".»
MPP (www.lepetitjournal.com) mercredi 5 octobre 2016

LYCÉES FRANÇAIS - Un nouveau président à l'Association des Anciens

0 Commentaire (s) Réagir
Sur le même sujet