Dimanche 26 mai 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

REXPOs, un réseau qui accueille les expatriées à Dakar

Par Lepetitjournal Dakar | Publié le 11/11/2018 à 18:57 | Mis à jour le 07/01/2019 à 21:35
Photo : Café de rentrée de REXPOs en septembre 2018 à la résidence de l'Ambassade
rexpos dakar expatriées accueil

En 2013, cinq amies ont envie d’organiser ensemble des restaus et des expos à Dakar : elles lancent REXPOs. Aujourd’hui, le réseau compte 500 adhérentes. Au programme : accueil, partage et convivialité !

Quand on est une nouvelle arrivante à Dakar, il est un réseau qu’il est précieux de vite connaître : REXPOs (contraction de restaus et expos). Ce réseau, lancé il y a 5 ans, accueille notamment les nouvelles expatriées et les aide à s’intégrer. « Nous avons aujourd’hui 500 adhérents. Les femmes sont très largement majoritaires mais nous avons également quelques hommes, indique Muriel Lamanileve, responsable de Rexpos. Elles sont françaises, sénégalaises ou marocaines… ». Ce sont généralement des conjointes d’expatriés, nouvellement arrivées ou de longue date. REXPOs joue un rôle similaire à l’association Accueils français et francophones d’expatriés (absente du Sénégal), à savoir un rôle d’information, d’accueil, d’organisation de sorties et de partage d’expériences pour les expatriés au Sénégal. REXPOs est un réseau ouvert à tous (jusqu’à l’an passé, il fallait être coopté mais ce n’est plus le cas). « Notre démarche est totalement désintéressée, pas de cotisation, juste solidarité et amitié ! » confirme Muriel.

rexpos accueil expatriées dakar senegal
Le nouveau site de Rexpos pour partager bons plans et activités

REXPOs s’organise autour de deux principales activités. La première est l’organisation de sorties et d’activités, la seconde est de répertorier et de partager les bons plans et bonnes adresses de ses membres. Rapidement, REXPOs a créé un blog pour recenser toutes ces informations et il y a quelques semaines, un nouveau site relooké et repensé vient d’être lancé. Et chaque semaine, les membres reçoivent deux newsletters, l’une proposant bons plans et petites annonces et l’autre partageant des événements extérieurs au réseau mais pouvant intéresser les adhérents et leurs familles : expositions, ventes privées, stages et ateliers….

L’an passé, une quarantaine de sorties ont été proposées et organisées par des membres actifs et bénévoles : sorties marche à pied, visites culturelles ou artistiques (Dak’Art), atelier cuisine, balade photo, visite d’entreprises (Kirène, Chouette Maman) sans oublier des cafés, des déjeuners ou des apéros. Ces sorties réunissent nouvelles arrivantes et plus anciennes. Les conjoint(e)s sont les bienvenus, notamment lors des apéros mensuels.

Et depuis un an, le réseau s’est doté d’une dizaine d’hôtesses d’accueil volontaires par quartier (Plateau, Almadies, Ouakam…). Celles-ci proposent de partager avec les nouvelles les bonnes adresses de leur quartier, les rues typiques, où trouver une bonne boulangerie, un restau sympa, une couturière, des tissus, un médecin, etc. « Cela permet aux arrivantes d’apprivoiser leur nouvel environnement et d’avoir plus rapidement des repères », explique Muriel. « Parfois, il suffit d’un petit conseil, d’une invitation à une sortie pour oser faire quelque chose ou aller à un endroit où elles auraient eu quelques réticences à y aller seules ».

« Le réseau vit grâce à la bonne volonté et à la bonne humeur de chacun, conclut sa responsable. Nous recherchons sans cesse des bénévoles pour assurer la mise à jour du site, l’envoi des newsletters, l’organisation de sorties, etc. ». Avis aux amateurs !

logofbdakar

Lepetitjournal Dakar

L'édition de Dakar de Lepetitjournal.com, Le média des Français, des francophones et des francophiles à l'étranger
0 Commentaire (s)Réagir

Communauté

DÉCOUVERTE

A la découverte du fleuve Saloum en stand up paddle

Karim Cornali, professeur des écoles et poète, a descendu en avril les 250 kms du fleuve Saloum en stand-up paddle. Il nous raconte l’aventure physique, les rencontres humaines et le voyage intérieur.

Vivre à Dakar

TOP 5

Les meilleures boulangeries de Dakar

Parlons peu, parlons pain : Où trouver la meilleure baguette de Dakar ? Si celle de la boutique du coin de votre rue sait vous satisfaire au quotidien, il est appréciable de déguster du nouveau!

Comprendre le Sénégal

ART

Seyni Camara, l'artiste mystérieuse de Bignona

Seyni Awa Camara est âgée d’un peu moins de 80 ans. Les oeuvres de la vieille artiste furent exposés au Centre Pompidou, à la biennale de Venise. Zoom sur une artiste sénégalaise entourée de mystère.

Sur le même sujet