Vendredi 22 novembre 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Didier Larroque, nouveau Consul général de France à Dakar

Par Gaëlle Picut | Publié le 23/10/2019 à 19:00 | Mis à jour le 25/10/2019 à 16:50
Photo : Didier Larroque, dans les jardins de l'Ambassade de France à Dakar © GP
didier larroque consul general france dakar senegal 2019

Rencontre avec Didier Larroque, nouveau Consul général de France à Dakar

Didier Larroque a été nommé consul général de France à Dakar depuis le 24 août 2019, en remplacement d'Olivier Serot Almeras, désormais ambassadeur au Cap Vert. Didier Larroque était sous-directeur des visas au ministère des Affaires étrangères, à Nantes, après un poste de Consul général à Rabat. Auparavant, il avait travaillé en ambassade à Damas, Belgrade, Bucarest et Port-au-Prince, entre des séjours en administration centrale à Nantes ou au Quai-d’Orsay, à Paris.

Quel est le fil directeur de votre parcours professionnel ? Quelles valeurs vous ont guidé ?

Didier Larroque : Je viens d’une famille de fonctionnaires et de militaires. A travers mes différents postes, j’ai aimé servir mon pays et la communauté française à l’étranger. A mes yeux, être au service des Français, a un sens et est important. Cela signifie être à leurs côtés, aussi bien dans les événements heureux que lors de moments plus douloureux ou de crise.

J’ai toujours eu beaucoup de plaisir dans tous les postes que j’ai occupés et pays où j’ai vécu. C’est mon deuxième poste en tant que Consul général puisque je l’ai été à Rabat entre 2012 et 2016.

Pouvez-vous rappeler en quelques mots ce que représente la communauté française au Sénégal ?

22 000 Français sont inscrits au Consulat, un chiffre stable ces dernières années. On estime qu’il y a entre 25% et 30% de Français en plus au Sénégal, mais non-inscrits. Quelle que soit leur situation, j’invite nos compatriotes à le faire pour être identifiés et ainsi pouvoir être aidés en cas de besoin.  

70% de la communauté française au Sénégal vit à Dakar. D’autres vivent sur les littoraux, sur la Petite Côte et à Saint-Louis. Elle constitue une population plutôt jeune.

Autre caractéristique : de nombreux Français vivent au Sénégal depuis très longtemps.

Quelles ont été vos premières impressions en arrivant au Sénégal ?

J’avais eu un aperçu du Sénégal il y a 20 ans et je suis également venu en octobre 2018 pour un dossier sur les visas.

Pour le moment, je suis essentiellement resté à Dakar mais j’ai très envie de visiter le Sénégal.

J’ai commencé à rencontrer plusieurs associations de Français (UFE, Arfras, Trait d’Union, etc.) et les entreprises. Ce qui me frappe, c’est le dynamisme de notre communauté. Je rencontre également les interlocuteurs sénégalais pour pouvoir agir en faveur de notre communauté

J’ai également été frappé par la très grande et naturelle gentillesse des Sénégalais.

Quels sont vos objectifs pour le Consulat ?

Tout en m’adaptant à la communication de l’Ambassade, je souhaite mieux faire connaître cette communauté française et lui donner toutes les informations qui lui sont utiles. J’ai envie d’instaurer davantage de proximité avec nos compatriotes, de leur faire sentir que l’on est à leurs côtés et à leur service.

J’aime la simplicité et l’efficacité. A l’ère d’internet, beaucoup de choses peuvent être faites de façon dématérialisée. Le site du Consulat a été entièrement refondu dans ce sens, afin d’être le plus vivant et informatif possible. L’application rendez-vous a été installée afin que les personnes puissent prendre rendez-vous en ligne. Bien sûr, le Consulat accueille toujours sans rendez-vous en cas d’urgence.

Pour rappel, le Consulat de France à Dakar offre une palette très complète de services à nos compatriotes à l’étranger, beaucoup plus importante que ce que peuvent proposer des pays comparables à la France. L’Etat civil et le service des visas bien évidemment, mais également les services sociaux, les aides sociales pour enfants et adultes handicapés, les visites à domicile, la formation professionnelle des jeunes adultes, etc. Nous sommes le plus important consulat en Afrique subsaharienne, avec 52 salariés, et parmi les 5 plus gros dans le monde.  

Par ailleurs, il existe des consuls honoraires dans différentes villes du Sénégal : Saint Louis, Saly, Thiès, Ziguinchor, Tambacounda et Kaolack, pour relayer nos actions.

Il y a quelques jours, vous avez reçu avec Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d'État auprès du ministre des Affaires étrangères, des représentants de la communauté française. Quels sujets sont remontés dans leurs préoccupations ?

Parmi les sujets qui ont été abordés, les questions de santé et de coût de l’assurance maladie ont été importantes. Il faut rappeler qu’en 2017, la Caisse des Français à l’étranger (CFE) a fait un effort important, en supprimant le principe de rétroactivité. Auparavant, pour les Français expatriés depuis plus de deux ans, l’adhésion auprès de la CFE était soumise, après 35 ans, au règlement d’un arriéré de cotisations pouvant aller jusqu’à deux années. Les frais de scolarité des établissements français ont également été abordés ainsi que la question de l’emploi. Si la création d’entreprise ne rencontre pas de difficultés particulières, en revanche l’accès au financement l’est davantage. En revanche, la sécurité n’est pas apparue, lors de ces entretiens, comme un sujet de préoccupation quotidien, même si elle doit rester un sujet de vigilance permanent.

Le site du Consulat Général de France à Dakar

0 Commentaire (s)Réagir
Sur le même sujet