Mardi 12 novembre 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

AfterWork RH, le rendez-vous des passionnés de ressources humaines

Par Laure Solé | Publié le 20/03/2019 à 21:00 | Mis à jour le 19/07/2019 à 14:25
Photo : Rencontre mensuelle des professionnels des ressources humaines au restaurant l'Endroit. ©Laure Solé
Afterwork RH Ressources Humaines Dakar Senegal Innovation Laure Solé

Tous les deuxièmes mercredis du mois, à l’Endroit, restaurant de Sicap Karak, ont lieu les AfterWork des professionnels et curieux des ressources humaines. Rencontre avec Makhmoud Camara, manager de ces événements sur Dakar.

Les AfterWork RH sont présents dans quinze pays, et le siège de l’organisation se situe à Paris. Ce réseau propose des événements autour des ressources humaines, permettant aux participants de travailler sur une thématique précise, de construire et réinventer leurs pratiques professionnelles. A Dakar, c’est sous forme de réunions mensuelles qu’AfterWork RH s’est développé. Makhmoud Camara est le manager de ces événéments. Il possède une formation en management des ressources humaines, qu’il a complété avec quelques expériences en comptabilité. Il a occupé différents postes au sein d’entreprises et cabinets de recrutement (Copeol, Sonatel business, ATC…). Il a aussi lancé sa propre entreprise “Keys Job”, aux activités momentanément suspendues. Passionné par les ressources humaines et ses évolutions, il cherche très vite à participer à des groupes de réflexion innovants autour du management et des ressources humaines.

Ayant vécu quelques temps à Kaolack, il profite de son retour à Dakar pour se mettre en quête de ce type d’événements. Les réunions auxquelles Makhmoud Camara participe le déçoivent, les thèmes abordés, et la manière dont ceux-ci sont traités sont souvent obsolètes. La question du digital par exemple, n’est presque pas considérée. C’est alors qu’il rencontre le français Aurélien Mizeret, président d’Afterwork Ressources Humaines. Dès novembre 2017, Makhmoud Camara commence à travailler bénévolement pour AfterWork RH, et fait exister l’association professionnelle au Sénégal. Dorénavant il en est le “City Manager”, et a été rejoint par quatre autres passionnés des ressources humaines.

 

Afterwork RH Ressources Humaines Dakar Senegal Innovation
A droite de la photo :  Makhmoud Camara. ©Laure Solé

L’objectif de ces réunions est de créer un réseau, mais aussi une “communauté apprenante des ressources humaines”. Les participants sont majoritairement des jeunes cadres. Ces réunions sont l’occasion de repenser les ressources humaines, de manière plus contemporaine et en adéquation avec la mentalité sénégalaise. Derrière ces rencontres, il y a aussi la motivation d’abattre les préjugés et les clichés sur les ressources humaines, de promouvoir ce métier sans lequel les entreprises ne pourraient fonctionner : “La mission des ressources humaines, c’est de se battre pour recruter les meilleurs, et qu’ensuite ceux-ci donnent le meilleur d’eux-mêmes. Il faut se départir de cette définition qui les cantonne à de l’administration pure et simple” affirme Makhmoud Camara. “Dans ces réunions, ce n’est pas le nombre qui importe mais la qualité des échanges”, renchérit-il. Cela permet de confronter les différentes manières de considérer les ressources humaines et de pratiquer son métier.

Mercredi 13 mars, le sujet du jour était : “En quoi la personnalité permet-elle une intégration réussie ?”. Drôle de question pour qui ne travaille pas dans les ressources humaines, pourtant elle passionne les nombreux professionnels présents. A peine le sujet lancé, les interventions fusent de part et d’autre. Au cœur des questionnements : quel est le rôle du personnel structurant l'entreprise dans l'accueil d'un nouvel embauché ? Qu'est-il légitime d'attendre de la part d'un nouvel élément dans une équipe ? Comment prendre en compte le nécessaire temps d'adaptation d'un salarié tout en respectant les cadences et les impératifs de rentabilité de l’entreprise ?

Afterwork RH Ressources Humaines Dakar Senegal Innovation
La bonne humeur règne aux AfterWork RH. ©Laure Solé


Malgré le fait que les débats soient enflammés, tout le monde reste respectueux, à l’écoute et la parole est bien répartie, notamment entre hommes et femmes. De plus, les participants n'ont pas fait les mêmes études et travaillent dans des structures très différentes : de la petite start-up à la multinationale.  Il y a aussi quelques salariés curieux, qui ne travaillent pas dans les ressources humaines, mais qui donnent leurs avis et ressentis. Régulièrement, les contraintes structurelles du métier sont critiquées : les moyens de recrutement par exemple. Il est souvent demandé aux cadres RH de recruter et former dans l’urgence, bousculant la période d’essai. “Il faudrait moderniser le code du travail”, soupire de son côté l’une des participantes.

La réunion se termine dans la bonne humeur, et les participants semblent ravis des réflexions menées.

0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

Varsovie Appercu

Le 11 novembre, fête nationale de l'Indépendance en Pologne

La Pologne fête le 11 novembre non pas l’Armistice de la Première Guerre mondiale, comme en France, mais son indépendance retrouvée après 123 ans de domination austro-hongroise, russe et prussienne

Sur le même sujet