Mardi 25 septembre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Un sénégalais à la tête du premier complexe africain de Google

Par Erwan Le Bihan | Publié le 21/06/2018 à 20:00 | Mis à jour le 21/06/2018 à 20:00
Photo : Youtube
Moustapha-Cissé-Google

Accra, au Ghana, a été sélectionné par la firme transnationale américaine pour accueillir sont premier centre de recherche africain en matière d’intelligence artificielle. En phase de recrutement, le géant américain a d’ores et déjà désigné le sénégalais Moustapha Cissé pour mener les recherches.

Mathématicien et physicien de formation, Moustapha Cissé à été formé à l’Université Gaston Berger de Saint-Louis, avant de poursuivre ses études en France. Il y achève ses études à l’université Pierre et Marie Curie où il décroche son Master, avant de publier une thèse sur les Computer sciences en 2014.

Dès 2016, il est coopté par un premier GAFA au sein du Facebook Artificial Intelligence Research (FAIR) parisien. C’est le début d’une aventure de plus de 2 ans auprès de Facebook, qui permet à Moustapha Cissé de se distinguer, et à l’issue de laquelle il accepte une proposition du mastodonte du numérique, Google.

  • les meilleurs chercheurs et ingénieurs en machine learning

Accompagné du Senior Fellow de Google, Jeff Dean, Moustapha Cissé compte faire appel aux forces vives de l’Afrique : « Nous nous engageons à travailler en collaboration avec les universités et les centres de recherche locaux, ainsi qu'avec les décideurs, sur les applications possibles de l'IA en Afrique » ont déclarés les deux collègues. Il s’agit pour eux d’organiser le rassemblement des « meilleurs chercheurs et ingénieurs en machine learning » afin de développer les pleines potentialités de l’IA en Afrique. Selon eux, il est nécessaire de développer des approches nouvelles, en contexte africain, dans de nombreux secteurs d’activité : « Nous sommes ravis de conjuguer notre intérêt pour la recherche sur l'IA et l'apprentissage automatique, avec notre expérience personnelle en Afrique. Nous voulons ainsi repousser les limites de l'IA et contribuer à relever des défis dans des domaines tels que la santé, l'agriculture et l'éducation ».

Sans prendre en compte le siège social, Accra sera la 11ème ville à accueillir un centre de recherche, inaugurant le chapitre africain de Google. La firme, vivement critiquée en Europe pour ses manœuvres fiscales, passe en 2017 le palier des 100 milliards de dollars de chiffre d’affaire. Aussi, il s’agit désormais de savoir si la multinationale compte servir l’Afrique – ou bien se servir d’elle.

0 Commentaire (s)Réagir

Communauté

INTERVIEW

VIVRE À DAKAR – Témoignage de Delphine, galeriste

Alors que l’art africain est en vogue sur le marché de l’art, ouvrir une galerie et poursuivre son développement sur le continent prend tout son sens.

Que faire à Dakar ?

DÉCOUVERTE

Journées Européennes du Patrimoine 2018 à Dakar

L’Ambassade de France au Sénégal participe ce samedi 15 septembre 2018 à la 35e édition des Journées Européennes du Patrimoine, dont le thème est « L’art du partage ».