Jeudi 20 juin 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

HUMANITAIRE - Un compte Instagram dénonce le "volontourisme" en Afrique

Par Lepetitjournal Dakar | Publié le 22/04/2016 à 11:59 | Mis à jour le 24/04/2016 à 14:26

Deux femmes ont décidé de dénoncer le comportement des humanitaires blancs en Afrique, via un compte Instagram "Barbie Savior". Elles mettent en scène des poupées barbies en mission humanitaire sur le continent, avec des montages souvent hilarants. 

 

Un des montages des Barbies Savior, avec une légende bien gratinée : "At first, she was scared of my white skin. But I know we will learn each other. We are bound together by spirit and our humanity. And now, by cloth. I feel like mothering all of this country's children. I was chosen for this !" 

"Au début, elle avait peur de ma peau blanche. Mais je sais que l'on apprendra l'une de l'autre. Nous sommes liées par l'esprit et notre humanité. Et maintenant, par nos vêtements. Je me sens materner tous les enfants de ce pays. J'ai été choisie pour ça ! " 

"Je veux partir en Afrique sauver les petits africains qui meurent de faim". Qui n'a jamais entendu cette phrase dans son entourage ? Ce qui est reproché à de nombreuses ONG occidentales ? Le manque de connaissance de la réalité sur place, le manque de modestie et la prétention de se croire capable de "sauver" un continent ou un pays sans même connaître les complexités propres à chaque territoire. Car l'Afrique, ce n'est pas un pays, et chaque pays d'Afrique comporte ses particularités, ses distinctions culturelles, son histoire et son passé, et au sein même de chaque pays existe encore des différences dont un Toubab (terme désignant un "blanc" dans certains pays d'Afrique de l'Ouest) débarqué de Paris n'a absolument aucune conscience.

Un terme existe pour désigner ce phénomène : le volontourisme, contraction de volontariat et de tourisme. 

Un article publié dans Slate Afrique en 2014 dénonçait déjà ce phénomène : «En Occident, on connaît tous plus ou moins quelqu'un qui, un beau jour, a décidé qu'il irait ?faire de l'humanitaire? en Afrique. Parce que, vous comprenez, il y a trop de misère, trop de maladies, la guerre et beaucoup trop de souffrances et donc, il faut aider les ?petits Africains?. Sur le continent, qui n'a jamais rencontré d'occidental, souvent looké façon New Age, souvent encore trop jeune, jurant, la main sur c?ur, être venu ?sauver l'Afrique?? [...] La vraie solidarité commence par l'humilité de reconnaître qu'on ne peut pas du jour au lendemain aller jouer les Zorro quelque part, surtout quand on ne sait rien de ce quelque part.»

Le compte Instagram "Barbie Savior" a littéralement fait le buzz sur les réseaux sociaux avec déjà plus de 49 000 followers. Il faut dire que le concept est original et le ridicule des montages et de la mise en scène des barbies montre l'absurdité des comportements que peuvent avoir certains humanitaires occidentaux en Afrique. 

Source : Slate Afrique

Pauline Bouveau (www.lepetitjournal.com/dakar) vendredi 22 avril 2016

 

 

 

logofbdakar

Lepetitjournal Dakar

L'édition de Dakar de Lepetitjournal.com, Le média des Français, des francophones et des francophiles à l'étranger
0 Commentaire (s)Réagir

Vivre à Dakar

TOP 5

Les meilleures boulangeries de Dakar

Parlons peu, parlons pain : Où trouver la meilleure baguette de Dakar ? Si celle de la boutique du coin de votre rue sait vous satisfaire au quotidien, il est appréciable de déguster du nouveau!

Comprendre le Sénégal

POLITIQUE

Dior Fall Sow et les droits des femmes : un combat acharné

Dior Fall Sow est la première femme qui fut nommée procureure de la république au Sénégal. Elle participe à l’écriture du projet de loi visant à la criminalisation du viol et de la pédophilie.

Expat Mag

Istanbul Appercu
LITTERATURE

Simla Ongan : traductrice, une vie à crédit

Lancée sur le chemin de la traduction par son ancien professeur de français, Simla Ongan a traduit de grands noms de la littérature française, comme Louis-Ferdinand Céline ou Michel Tournier. Mais la

Sur le même sujet