Lundi 23 septembre 2019
Casablanca
Casablanca
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Rumeur relative à une réforme concernant les Taxis Casablancais

Par Parler Darija | Publié le 31/01/2017 à 23:00 | Mis à jour le 30/01/2017 à 11:01

Inutile de dire que prendre un taxi au Maroc est quelque peu déroutant, surtout quand on n'est pas prévenu du folklore local. L'anarchie règne. Certains chauffeurs restent bien évidemment aimables et correctes, mais d'autres profitent de leur position surtout lorsqu'il s'agit de clients étrangers.

Il semblerait que quelques règles vont changer la situation. La profession de chauffeur de taxi sera beaucoup plus réglementée et des obligations leurs seront imposées. 

- Il sera interdit de prendre un second passager sans l'autorisation du client à bord. A défaut, la sanction peut aller jusqu'à une suspension de l'agrément.

- Le chauffeur devra prendre l'itinéraire demandée par son passager, auquel cas il peut se voir sanctionner d'une interdiction d'exercer pour une durée de trois mois s'il refuse.

- La tenue du chauffeur devra être descente, propre et neutre. Les shorts et « gandora » seront interdits.

- Ils devront tous être équipés de GPS.

Ces réformes décidées par l'autorité provinciale et le secrétaire général du syndicat des chauffeurs ont été décidées  bien évidemment protéger les clients, mais aussi pour protéger la profession qui subit une concurrence féroce depuis l'arrivée des VTC et chauffeurs privés.

Quelques questions ont été posées à des chauffeurs de taxi ces derniers jours, aucun d'entre eux ne semblait être au courant de ces réformes. Comment imaginer qu'elles vont être appliquées quand les principaux intéressés ne sont pas informés ou ne semblent pas vouloir l'être...

Nadia Jacquot (www.lepetitjournal.com/casablanca) mardi 31 janvier 2017.

 

0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

ENSEIGNEMENT

Rémunération des profs : la France peut mieux faire !

De nombreux enseignants publient sur les réseaux sociaux leurs rémunérations sous le hashtag #balancetafichedepaiedeprof. Pourquoi ? Pour protester contre leurs salaires et leurs conditions de travail

Sur le même sujet