Vendredi 18 octobre 2019
Casablanca
Casablanca
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

CASA RUES VERTES 2014 – Le parc Mohamed Abdou doublement primé

Par Parler Darija | Publié le 03/06/2014 à 22:05 | Mis à jour le 04/06/2014 à 09:01

Casablanca la blanche n'est pas assez verte ! Le nombre de m2 par habitant est dérisoire alors que l'OMS en préconise 12,5. C'est peu, trop peu. Heureusement que des habitants prennent leur vie en main, et surtout leurs jardins et agissent pour chasser un peu la pollution à coup de chlorophylle. Rencontre avec Saïd El Kerdoudi, président de l'Association de l'Espace Mohamed Abdou, primée par Casa Environnement et son concours Casa Rues Vertes.

Saïd El Kerdoudi, cadre supérieur et marathonien averti, est également très engagé dans son quartier pour lui redonner vie et beauté. Il nous rappelle que le parc Mohamed Abdou est un jardin français créé sous le protectorat. "C'est l'un des maillons du parc de la Ligue Arabe. Or, une fois traversé par le boulevard Zerktouni, il est devenu dangereux et abandonné. Il y avait des ordures, des squatters, des agressions? Il était impossible de le traverser"

La nécessité de redonner vie et sécurité au Parc Mohamed Abdou 

En 2003, comme la municipalité semblait "dépassée par les évènements", un groupe de quelques résidents a décidé d'agir. La priorité étant de sécuriser les lieux, un maître-chien a été embauché par les copropriétaires des immeubles alentour. Peu à peu, une association s'est créée pour structurer et piloter les actions. Il a été décidé que les habitants allaient verser une petite somme mensuelle pour financer la réhabilitation du square. "Pour mettre les gens en confiance, il ne fallait pas d'argent qui circule" donc un compte bancaire pour l'association a été ouvert dans la banque du quartier, compte que chaque copropriétaire est libre d'aller consulter. Un commissaire aux comptes, également habitant du quartier a été mandaté et peu à peu, une véritable organisation et mobilisation se sont engagées. De ce fait, après le poste concernant la sécurité ont été ajoutés un emploi de jardinier et un balayeur. 

Une envie d'inscrire le projet dans la durée

La phase suivante a concerné l'embellissement du jardin. Les immeubles ont chacun financé un ou deux bancs et bacs à déchets et des sociétés citoyennes alentour ont financé l'achat du matériel de jardinage, des passages autobloquants, la réfection du système d'arrosage? De même, l'école française Molière, voisine du parc, fait désormais participer les élèves à l'entretien du jardin.
Enfin, l'AEMA souhaitant un parc animé, a signé un accord avec l'Institut Français de Casablanca, leur voisin, pour que des spectacles et soirées soient donnés dans le jardin pour créer une vie et du lien autour de ce lieu.
Les autorités locales sont devenues très réactives puisqu'elles prennent désormais en charge l'éclairage ainsi que l'entretien des espaces verts une fois tous les 15 jours.
Les clés de cette mobilisation réussie tiennent en quelques mots selon le président : "Transparence, bonne gouvernance, implication du citoyen et bonne communication"

Un projet unique au Maroc qui vient d'être récompensé 

Selon Saïd El Kerdoudi, le projet de l'AEMA est unique au Maroc, car il fait suite à 15 ans de travail continu, malgré la difficulté d'entretenir un tel espace.
Le concours Casa Rues Vertes 2014 a été créé par Casa Environnement et parrainé par la mairie. "Sur les 12 candidatures déposées, nous avons remporté le premier prix, doublé du prix d'excellence pour la qualité générale de notre projet. C'est une récompense à partager avec tous les acteurs du quartier. Une plaquette commémorative sera installée dans le jardin. Cela permettra de médiatiser notre projet".

Chaque année, l'AEMA essaie d'être créative, éducative et culturelle, en trouvant des idées très simples qui permettent aux gens de continuer à financer. D'ailleurs les habitants ne s'y trompent pas car le m2 est passé de 700 à 800 euros à 3000 euros. Ils le savent et ne veulent plus revenir en arrière !

Lorraine Pincemail () Mercredi 04 juin 2014  
(ensembles des crédits photo: L. Pincemail)
Pour aller plus loin : Découvrez la liste des candidats du concours Casa Rues Vertes 2014 et leur présentation en images
1 Résidence Fida 1, Sidi Maarouf, Préfecture Ain Chock.

2 Espace Katafa, Préfecture Sidi Bernoussi.

3 Résidence Mustapha El Maani, Préfecture Sidi Bernoussi.

4 Résidence Les Champs 1, Lotissement Nassim, Sidi Maarouf, Préfecture Ain Chock.

5 Résidence Al Yakoute, Préfecture Sidi Bernoussi.

6 Résidence Achabab, Préfecture Ain Sebaa Hay Mohammadi.

7 Cité Hay Ouled Ziane, Roches Noires, Préfecture Ain Sebaa Hay Mohammadi.

8 Derb Khalifa, Préfecture Ben M'sik.

9 Quartier Al Qaraouia, Sidi Maarouf, Préfecture Ain Chock.

10 Rue 88, Bd de Taza, Quartier My Abdellah, Préfecture Ain Chock.

11 Espace Mohamed Abdou, Anfa, Préfecture Anfa.

12 Hay Qods Im 13 et 14, Préfecture Sidi Bernoussi.
 

0 Commentaire (s)Réagir
Sur le même sujet