Grève et revendications des personnels de droit local du Lycée Jean Mermoz

Par Lepetitjournal Buenos Aires | Publié le 17/08/2022 à 14:45 | Mis à jour le 17/08/2022 à 14:52
Le Lycée Jean Mermoz de Buenos Aires

Nous vous publions ce communiqué de Sgen - CFDT Argentine suite à la grève du 11 août au sein du Lycée Jean Mermoz de Buenos Aires.

 

Face à l’érosion de leurs revenus, les représentants du personnel du Lycée Jean Mermoz ont entrepris depuis maintenant 4 ans, de relayer les revendications salariales des personnels de droit local.

page1image55996224

Après maintes communications orales, écrites, réunions, courriers, toutes les demandes de dialogue social pour retrouver un salaire digne n’ont trouvé qu’un faible écho auprès des autorités de l’établissement et de l’AEFE.

Avant les congés d’hiver, la direction avait informé d'une prime ponctuelle pour les personnels et d’une petite avancée pour les surveillants du primaire. Bien que la direction ait annoncé que cela ne constituait qu’un début, pour les personnels de droit local cette prime ne pouvait être considérée comme un signe d'ouverture significatif.

page1image55997376

Dans le contexte d’une inflation galopante qui pourrait frôler les 3 chiffres cette année, les employés du lycée en sont arrivés à voter deux journées de grève pour le courant du mois d’août.

La première journée de grève a eu lieu jeudi 11 août. La participation a été massive avec une mobilisation de 63% chez les personnels de droit local toutes catégories confondues (enseignants / non-enseignants, titulaires / remplaçants).

En outre, plusieurs enseignants « résidents », c’est-à-dire personnels détachés de France, se sont également solidarisés à

notre cause et ont rejoint le mouvement de protestation.

page1image55999104

Les travailleurs du lycée Mermoz espèrent, lors de prochaines réunions, négocier de nouvelles propositions dans le cadre du dialogue social et débloquer ainsi le conflit. Une prise en compte des revendications avec un calendrier précis visant à une récupération

du pouvoir d'achat des personnels de droit local, permettrait d’ouvrir les négociations sur la base de réelles avancées et d’envisager la levée de la 2ème journée de grève prévue pour la fin du mois.

0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Buenos Aires !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale