Mercredi 21 octobre 2020

La Hongrie applaudit les travailleurs de la santé tous les jours à 20h

Par Lionel Ferrando | Publié le 30/03/2020 à 11:09 | Mis à jour le 30/03/2020 à 12:46
Illuminations de remerciement

À Budapest, chaque soir, de plus en plus de personnes expriment leur appréciation envers ceux qui luttent contre le coronavirus en «première ligne» dans les hôpitaux - médecins, infirmières et personnels de  santé - en applaudissant depuis leurs fenêtres et sur leurs balcons à 20 heures.

 

Dimanche, les applaudissements ont été adressés aux travailleurs de la santé à Budapest et à de nombreuses communautés à travers le pays, mais il sera également possible de rendre hommage aux autres  professionnels et à tous ceux qui n'ont pas les moyens de rester à la maison pendant la pandémie.

L'objectif du mouvement est de remercier le travail de ceux qui sont en première ligne de l'épidémie (médecins, infirmièr(e)s, soignants sociaux,…) avec des applaudissements quelques minutes chaque jour à 20h.

De nombreux groupes se sont aussi formés sur Facebook avec des milliers de membres, et certains, avec plus de dix mille membres. Jusqu'à présent, la page Facebook la plus efficace a été la page Szívünk és Tapsunk (notre cœur et nos applaudissements), qui compte déjà 5 000 membres et possède une  belle collection de vidéos et de messages encourageants.

Le mouvement s'est propagé dans toute l'Europe, y compris l'Italie et la France, avec le même objectif qu'en Hongrie. La devise de l'initiative est : "plus nous applaudissons à 8 heures du soir, plus grandes sont les chances que ceux-ci entendent nos remerciements à qui nous l'envoyons !"

Le mouvement est non seulement populaire à Budapest, mais aussi à la campagne. Dunaújváros et Szombathely ont également applaudi à huit heures du soir pour soutenir ceux qui se trouvaient sur la «ligne de front».

Outre les applaudissements, les gens jouent parfois aussi de la musique depuis leurs fenêtres et leurs balcons. Le choix d'une chanson ou d'un morceau de musique classique est généralement symbolique.

Dans le même temps, une autre initiative a été lancée à Budapest : des hôtels le long du Danube envoient des messages aux travailleurs de la santé avec des fenêtres illuminées en forme de cœur !

lionel ferrando

Lionel Ferrando

Après des diplômes obtenus au sein d'une école de commerce en France et de l'université Cornell aux Etats-Unis, Lionel a occupé divers postes pendant 18 ans dans des fonctions numériques, a lancé des dizaines de produits pour divers groupes du CAC40.
0 Commentaire (s)Réagir