Jeudi 1 octobre 2020

JEAN-MARIE CADOR – Rencontre avec un "écrivain cyclopédique"

Par Lepetitjournal Budapest | Publié le 03/07/2013 à 22:00 | Mis à jour le 07/07/2013 à 20:11

Rencontre avec Jean-Marie Cador: détaché du lycée français à Budapest, amoureux du vélo et écrivain plein d'humour. 

 

Jean-Marie Cador habite la Hongrie depuis bientôt 28 ans. Il exerce comme professeur d'Education Physique et Sportive au Lycée Français de Budapest. Pour ce cycliste convaincu "le plus beau moyen de transport, c'est le vélo !". Il nous narre ses histoires de deux roues dans trois livres parus aux Editions Garbot.

Tricycle: la trilogie vélocypédique
Son tout premier livre, Puisque c'est comme ça ma p'tite reine..., J'm'en r'tourne chez ma mère ! raconte son périple solitaire de Budapest à Alençon, de la ville de son épouse à la ville de sa mère ? et de son enfance. En plus de son voyage à vélo, c'est aussi une sorte de remontée du temps qu'il effectue. Son écriture est pleine d'humour et très tonique, comme il le dit lors de l'interview "tout est sur le rythme du coup de pédale, il fallait que ça tourne !" et il nous invite ainsi au voyage avec lui.

Sa première histoire publiée, il est amené à rencontrer d'autres fous du vélo comme lui, à l'occasion des dédicaces ou du hasard. C'est de cette manière que lui vient l'idée d'écrire Novellavelo, trente nouvelles vélocyclopédiques inspirées de ses propres anecdotes et de celles de ses interlocuteurs.

Son dernier livre Jeux de mots, jeux de vélos s'inscrit dans une autre démarche encore, puisque à travers sa passion pour le vélo, il nous invite à repenser ce deux roues comme un véritable vecteur de rencontres, de rapprochement et de partage. 

Durant l'interview, il a confié que sa prochaine publication serait un roman épistolaire, toujours sur le thème du vélo. 

Le vélo en Hongrie
Les deux premiers livres de l'auteur sont en édition bilingue franco-hongroise et le troisième est en cours de traduction. Cela illustre le rapport proche que l'écrivain entretien avec le pays, d'autant plus qu'il est marié à une Hongroise. 

Sur le rapport des Hongrois au vélo, il nous dit que "le vélo est très populaire mais très utilitaire". En effet, les Hongrois utilisent plus le vélo pour les trajets quotidiens que pour faire du cyclotourisme. Depuis quelques années, M. Cador organise le 1200 au départ de la Hongrie, un trajet de 1200 km longeant le Danube. 

Roxane Hirtzberger (lepetitjournal.com/Budapest) Jeudi 4 juillet 2013

Son site de randonnée:  www.grandrandonneurs.hu

Lepetitjournal Budapest

Lepetitjournal.com, c'est le journal des francophones à l'étranger. C'est ici toute l'actu locale pour les francophones de Budapest et de Hongrie!
0 Commentaire (s)Réagir
Sur le même sujet